Mercato : Martinez, Biglia, Witsel, quel joueur pour remplacer Thiago Motta ?

Mercato : Martinez, Biglia, Witsel, quel joueur pour remplacer Thiago Motta ?

DirectLCI
MERCATO – Après avoir annoncé son envie de quitter le PSG, Thiago Motta place le club parisien dans une position délicate. Incontournable au milieu de terrain dans son rôle de sentinelle devant la défense, l'Italien possède un profil à part, et difficilement trouvable sur le marché des transferts. Cependant, nous avons tenu à sélectionner trois joueurs susceptibles d'intégrer l'effectif parisien.

Thiago Motta n'y est pas allé par quatre chemins au moment d'annoncer son envie de quitter le Paris Saint-Germain cet été. L'Italien arrivé en France à l'hiver 2012 a expliqué dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport que "son cycle à Paris était terminé" et que le manque de motivation était un critère qui avait joué lors de sa décision. Motta s'est montré indispensable au sein de l'entrejeu parisien, dans le rôle de pointe basse, grâce à son vice, sa vision du jeu, son expérience et son sens de la passe, des facteurs qui ne se trouvent pas en claquant des doigts. Mais dont certains joueurs arrivent à s'en rapprocher.

Javi Martinez :
Arrivé au Bayern Munich en 2012 pour près de 40 millions d'euros, Javi Martinez aurait dû être un titulaire incontournable dans le dispositif de Pep Guardiola. Malheureusement pour l'Espagnol, les nombreuses blessures sont venues stopper sa progression, et le milieu de terrain sort d'une saison à trois petits matches en raison d'une rupture des ligaments croisés. Sous contrat jusqu'en 2017 avec le club allemand, le joueur âgé de 26 ans est encore promis à un bel avenir. Successeur annoncé de Xabi Alonso avec la Roja, Martinez possède toutes les qualités requises pour se placer devant la défense, et peut même dépanner en défense centrale. Laurent Blanc pourrait lui assurer une place de titulaire dans un rôle qu'il affectionne tout particulièrement. Tentant ?

Axel Witsel :
S'il est davantage à l'aise dans une position de relayeur, le milieu de terrain belge qui évolue au Zenit Saint-Pétersbourg depuis 2012 pourrait faire des ravages dans ce secteur de jeu. Grand, athlétique, son physique de déménageur a de quoi impressionner et apporterait un plus dans l'entrejeu parisien. Les dirigeants du club de la capitale seraient d'ailleurs rentrés en contact avec leurs homologues russes, et pourraient poser un peu moins de 30 millions d'euros sur la table afin d'enrôler l'international belge âgé de 26 ans. Là aussi, le PSG miserait sur l'avenir s'il parvenait à faire signer Witsel, très courtisé sur le marché des transferts. Sous contrat jusqu'en 2017 avec le Zenit, le milieu de terrain a peut-être fait le tour de la question en Russie, et la possibilité de rejoindre une formation habituée aux quarts de finale de la Ligue des champions a de quoi séduire le joueur.

Lucas Biglia :
Son nom a été maintes et maintes fois annoncé du côté du Paris Saint-Germain, et le prochain départ de Thiago Motta ne devrait pas estomper les rumeurs d'une arrivée de Lucas Biglia au sein du club de la capitale. Le milieu de terrain argentin de la Lazio Rome sort d'une Copa America plutôt satisfaisante avec sa sélection, en prenant la place d'Ever Banega dès le second match de la compétition. Malgré tout, sa qualité de transmission n'est pas tout à fait aussi tranchante que celle de Thiago Motta, et il a trop souvent tendance à jouer "petit bras" quand il a le ballon entre les pieds, mais il compense par un jeu très physique. Le Lazio attendrait tout de même 35 millions d'euros pour lâcher son joueur âgé de 29 ans...

Marco Verratti ou David Luiz ?
Et si le PSG décidait tout simplement d'opter pour la solution interne ? Laurent Blanc avait notamment aligné David Luiz dans un rôle de numéro 6 lors du huitième de finale aller de Ligue des champions contre Chelsea en l'absence de Thiago Motta. Malgré tout, ce choix ressemblait davantage à un coup d'un soir qu'à une solution durable, d'autant que le Brésilien ne dispose pas vraiment des qualités attendues afin d'organiser le jeu de son équipe. C'est davantage le cas de Marco Verratti, qui a également évolué à ce poste par moments, mais Laurent Blanc avait estimé au cours de la saison que le petit Italien "n'était pas une sentinelle naturelle" et qu'il serait "en difficulté" s'il n'était pas associé à une vraie pointe basse. De quoi rapidement balayer cette option...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter