Mercato : Pastore prêt à faciliter l'arrivée de Pjanic au PSG ?

Mercato : Pastore prêt à faciliter l'arrivée de Pjanic au PSG ?

MERCATO
DirectLCI
TRACTATIONS – Le milieu de terrain argentin du PSG s'est exprimé dans les médias italiens afin de dire qu'il n'excluait pas un transfert vers l'AS Rome. Un retour de Javier Pastore en Italie qui, s'il était confirmé, permettrait d'envisager un échange avec Miralem Pjanic, nouvel objectif du club parisien.

Le feuilleton continue. Toujours à la recherche d'un milieu de terrain recrutable dès ce mois de janvier, le PSG a décidé d'accélérer sur différents dossiers depuis plusieurs jours, et notamment la blessure au genou d'Adrien Rabiot le week-end dernier. Et si la piste de Yohan Cabaye semblait être privilégiée, c'est désormais celle menant à Miralem Pjanic qui prend de l'épaisseur .

Mardi, L'Equipe évoquait notamment la possibilité d'un échange entre le milieu de terrain de l'AS Rome et Javier Pastore, jamais vraiment souverain depuis qu'il est arrivé à Paris à l'été 2011, en provenance de Palerme. Et si jusque-là, l'Argentin avait exclu tout départ au cours de ce mercato d'hiver, mardi, il a pour la première fois entre-ouvert la porte à cette éventualité.

"Si la Roma m'appelle, on verra..."

Cité par Sport Mediaset , "El Flaco" a ainsi déclaré : "Je suis heureux au PSG et je ne pense pas à partir en ce moment. Mais il y a des équipes qui ont parlé au club et à mes agents. La Roma fait de bonnes choses et a une belle équipe. Si elle m’appelle, on verra..." Cet appel du pied fait évidemment écho à celui de Pjanic qui, dans Téléfoot dimanche , avait affirmé que s'il devait quitter Rome, "Paris est le club où j'irais".

Tout semble donc réuni pour voir ces deux joueurs changer d'équipe en cours de saison, sauf peut-être l'accord des deux entraîneurs, Laurent Blanc (PSG) et Rudi Garcia (AS Rome). Le premier, qui ne se gêne jamais pour critiquer les performances de Pastore, n'a pas non plus manqué de souligner l'embellie de ces dernières semaines et espère toujours retrouver "le vrai Pastore", qui avait coûté 42 millions d'euros à Paris.

Le second, de son côté, a encore une fois rappelé mardi soir le rôle "fondamental pour notre fin de saison et pour l'année prochaine" de Pjanic, qui "n'est pas à vendre". L'affaire semble donc plus compliquée qu'en apparence et réserve sans doute encore quelques nouveaux épisodes d'ici le 31 janvier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter