Mercato : Neymar à Paris cette semaine ?

MERCATO
MERCATO - La star brésilienne du FC Barcelone n'a jamais été aussi proche de rejoindre la capitale française. En coulisses, le transfert est proche d'être finalisé et le joueur pourrait passer sa visite médicale dans le courant de la semaine.

Les nuits des étoiles ne sont peut-être pas terminées dans le ciel parisien. Avec l'arrivée éventuelle de Neymar, joyau brésilien de 25 ans, cette première semaine d'août pourrait bien marquer un tournant dans l'histoire du PSG et du football français. A cette période de l'année, Paris est calme, rythmée par les retours de vacances des uns et les départs des autres. Seuls les gares et les aéroports sont des lieux d'effervescence où la foule ne cherche qu'à quitter la capitale. Pourtant, Neymar devrait faire le chemin inverse cette semaine et rejoindre la Ville Lumière, son transfert n'ayant jamais été aussi proche d'être finalisé. 

Visite médicale à Doha

Après avoir disputé ce qui pourrait être son dernier match avec le FC Barcelone à Miami contre le Real Madrid samedi (3-2), la star brésilienne s'est envolée hier pour Shanghai afin d'honorer des obligations de sponsoring. A l'issue du Clasico, il a échangé son maillot avec Sergio Ramos, le défenseur madrilène, un brin sarcastique pour l'occasion : "J'espère que ça sera son dernier maillot avec Barcelone. Pour nous, ça enlèverait un problème". Ce lundi matin, la presse espagnole, qui se fait l'écho de nouvelles exigences du Barça pour lâcher sa pépite, affirme même que Neymar passera sa visite médicale au centre Aspire de Doha, après avoir quitté la Chine.

Plainte à venir de la Liga espagnole

Ce dimanche, le président de la ligue espagnole de football Javier Tebas avait l'air de s'être fait à l'idée de voir le capitaine auriverde passer de l'autre côté des Pyrénnées, non sans une pointe d'amertume. "Nous allons déposer une plainte auprès de l'UEFA pour non-respect du fair-play financier. Le Qatar injecte des fonds en violant les règles du fair-play financier et les règles en termes de concurrence de l'Union européenne et ça, on va le dénoncer". S'il existe une certaine opacité autour du montage financier qui permettrait au PSG de payer sa clause libératoire (222 millions d'euros) et le salaire que le club lui a promis (30 millions d'euros annuels), le fair-play financier ne pourra s'opposer à ce transfert. Seules des sanctions a posteriori pourront être prononcées. 

Paris brûlera t-il ?

Au sein du club de la capitale, tout le monde fait comme si de rien n'était mais il se murmure que chacun s'affaire à préparer la venue de la méga-star. Le PSG a évidemment anticipé et préparé tout un programme pour l'accueillir comme il se doit. En ce début du mois d'août, l'arrivée du phénomène brésilien rendrait sans aucun doute sa fièvre à la capitale parisienne un peu endormie. Jusqu'à inciter les supporters parisiens à écourter leurs vacances ? 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Plus d'articles

Lire et commenter