Mercato : une offre de l'Olympique de Marseille, refusée par West Ham, à l'origine de la grève de Payet

MERCATO

MERCATO – Alors que l’entraîneur de West Ham, Slaven Bilic, a annoncé ce jeudi que Dimitri Payet souhaitait quitter le club londonien, The Telegraph révèle que c’est une offre de 23 millions d’euros, transmise par l’Olympique de Marseille, qui incite l’international français à partir au clash.

L’annonce de Slaven Bilic a fait l’effet d’une petite bombe ce jeudi midi. Présent en conférence de presse, l’entraîneur de West Ham a révélé que Dimitri Payet, convoité par l’Olympique de Marseille, avait fait part de son intention de ne plus porter le maillot des Hammers, malgré la volonté des dirigeants de ne pas le céder au cours du mercato hivernal. "Nous avions dit que nous ne voulions pas vendre nos meilleurs joueurs mais Dimitri ne veut plus jouer pour nous, a annoncé le coach des Hammers ce jeudi en conférence de presse. Nous n’allons pas le vendre."

Payet ne veut plus "taper dans un ballon pour West Ham"

Et, selon les informations du Telegraph, c’est justement la prise de position très ferme de la direction londonienne qui serait à l’origine du bras de fer entamé par Dimitri Payet, après que cette dernière a refusé une offre transmise par l’Olympique de Marseille. Toujours d’après le journal anglais, le club phocéen aurait proposé 23 millions d’euros à West Ham (plus 2,5 millions d’euros de bonus en cas de qualification en Ligue des champions) afin de rapatrier l’international français âgé de 29 ans, mis à l’écart par son entraîneur, qui a décidé de se passer de ses services ce week-end.

Lire aussi

Si Bilic a expliqué que ce transfert n’était pas "une question d’argent", la somme avancée par l’OM a tout de même été jugée dérisoire par West Ham, désireux de conserver son meilleur joueur, lié au club jusqu’en 2021. De quoi susciter la colère du milieu offensif bien décidé à faire grève. Après avoir annoncé mardi qu’il ne "taperait plus dans un ballon à West Ham", il aurait expliqué ce jeudi souffrir du dos, tout en réitérant ses envies d’ailleurs. Il n'en fallait pas plus pour énerver Bilic "trahi et déçu" par son protégé.

En vidéo

L'interview "Vous êtes plutôt" de Dimitri Payet

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter