OM : pourquoi Mathieu Valbuena n'est pas encore parti

OM : pourquoi Mathieu Valbuena n'est pas encore parti

MERCATO
DirectLCI
MERCATO - L'annonce devrait faire grand bruit : ce mercredi dans les colonnes de L'Équipe, Mathieu Valbuena affiche son souhait de quitter l'OM pour un grand club étranger l'été prochain. Mais la seule volonté du meneur de jeu international suffira-t-elle ?

L'oiseau s'apprête-t-il à quitter le nid ? En effet, si Mathieu Valbuena n'a pas été formé à l'OM, il y a débarqué il y a bientôt huit saisons, à 21 ans, en provenance de Libourne, club de National, avec pour seule expérience une éviction du centre de formation bordealais et un passage à Langon, en CFA 2, le cinquième échelon. Du football amateur au club français le plus exposé médiatiquement, d'une place dans la liste des 23 de Raymond Domenech arrachée juste avant le Mondial 2010 à un statut d'indéboulonnable chez les Bleus, l'ascension de celui qu'Erik Gerets surnommait "Petit vélo" a été fulgurante. Mais elle stagne désormais. Et le joueur ouvre enfin, ce mercredi dans le quotidien L'Équipe, la porte à un départ à l'étranger l'été prochain. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

On ne parle pas ici de son âge (29 ans), qui pourrait refroidir de nombreux clubs, celui-ci ne permettant pas une revente digne de l'investissement qui devra être consenti. Voilà en effet un moment que le meneur de jeu affiche un niveau de jeu et une régularité qui auraient dû lui ouvrir les portes du très haut niveau et des derniers tours de la Ligue des champions. Mais aucune offre conséquente n'est jamais arrivée sur le bureau des dirigeants marseillais. Pourquoi ? Sans doute pour les mêmes raisons que celles qui ont poussé Laurent Blanc, qui en avait fait un de ses hommes de base durant les éliminatoires, à ne pas lui faire disputer la moindre minute durant l'été 2012. Ou celles qui ont conduit Didier Deschamps à ne pas le titulariser lors du barrage aller en Ukraine alors qu'il ne s'était encore jamais passé de lui jusque-là.

Trop petit, trop simulateur, trop impopulaire, Valbuena a longtemps dû justifier chacune de ses sélections. Un manque de reconnaissance qui explique qu'aucun mastodonte européen ne se soit jamais sérieusement intéressé à lui. Il n'a pourtant plus rien à prouver, et il le sait. Alors il croit dur comme fer à un possible transfert l'été prochain. "Ça fait un moment que je suis ici, il est temps de voir temps de voir autre chose. Ça peut être attirant", lâche-t-il ainsi ce mercredi. Mais l'expression de sa lassitude ne pourra pas convaincre à elle seule un grand club à mettre la main à la poche, car elle survient au cours d'une saison où il a affiché une certaine baisse de régime.

Maintenant, Valbuena "aime beaucoup l'Italie"

En outre, l'OM, soucieux de l'équilibre de ses comptes, fera tout pour rendre l'éventuelle vente de son meilleur joueur la plus lucrative possible. Et ne laissera pas partir le même été les deux cadres que sont Valbuena et André Ayew, plus jeune (24 ans), plus polyvalent et donc plus courtisé que l'international français, même si ce dernier flambait à la Coupe du monde. Au fait, où irait "Petit vélo" si d'aventure il partait ? "L'Angleterre ou l'Allemagne, c'est alléchant, mais le seul club qui m'a jamais fait rêver, c'est Barcelone, parce que j'étais supporter quand j'étais petit", lâchait-il à metronews il y a un an. Et ce mercredi ? "La Premier League et la Bundesliga sont passionnantes. Mais j'aime beaucoup l'Italie", précise-t-il cette fois, dans un appel du pied à la Juve et à la Roma.

"Pour l'instant, je suis olympien et fier de l'être, prend-il toutefois la peine d'ajouter. Je suis resté et je ne regrette rien. L'OM m'a fait grandir et je ne l'oublierai jamais. Je serai toujours reconnaissant envers ce club." Cela ressemble à une déclaration d'adieu ? Peut-être pas dans son esprit. La saison n'est pas terminée et il lui fallait bien nuancer son propos pour ne pas se mettre les supporters phocéens à dos. Par ailleurs, rappelons que l'an dernier, quand il nous recevait pendant une heure dans un grand hôtel de Marseille, il déclarait ceci : "Il n'est pas exclu que je termine ma carrière ici. L'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs. Ici j'ai la chance d'être apprécié, d'être aimé, c'est très important. Mais l'idée ne serait pas de rester ici par confort. Moi, je veux toujours progresser et, évidemment, gagner des titres. Donc pourquoi pas rester pour marquer l'histoire de l'OM."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter