Que valent Moïse Kean et Danilo Pereira, les deux nouvelles recrues du PSG ?

Que valent Moïse Kean et Danilo Pereira, les deux nouvelles recrues du PSG ?

PROFILS - En ces dernières heures du mercato estival, le Paris Saint-Germain a passé la seconde en enrôlant en prêt le jeune attaquant italien, en provenance d'Everton, et le milieu défensif portugais, cédé par le FC Porto. Appelées à jouer des rôles différents au sein de l'effectif parisien, que valent ces deux recrues ?

Après des semaines de silence et de quasi-inaction durant ce mercato estival si particulier, le Paris Saint-Germain, qui n'avait scellé que le transfert définitif de Mauro Icardi et le prêt d'Alessandro Florenzi, a mis un coup d’accélérateur et bouclé le recrutement de deux recrues, à quelques heures de la clôture du marché des transferts. Une stratégie qui rappelle celle de l’an dernier, quand les Rouge et Bleu avaient conclu dans les dernières heures du mercato les arrivées de Keylor Navas et Mauro Icardi.

Orphelin d’Eric-Maxim Choupo Moting, en passe de s’engager avec le Bayern Munich, le club de la capitale a ainsi annoncé l’arrivée en prêt du jeune attaquant d'Everton Moïse Kean. Une nouvelle recrue à laquelle s'ajoute le milieu de terrain portugais Danilo Pereira, prêté avec option d’achat par le FC Porto, et correspondant au souhait de longue date de disposer d’un véritable numéro 6. Mais que valent ces deux recrues de dernière minute ?

Kean, un phénomène au ralenti

Bien qu’âgé de 20 ans, Moïse Kean, le premier des deux transfuges, a déjà un CV bien rempli. Né le 28 février 2000 à Verceil, en Italie, de parents ivoiriens, le buteur a fait des débuts fracassants dans le milieu du football professionnel, jouant son premier match sous les couleurs de la Juventus à seulement 16 ans, devenant le premier joueur né après 2000 à disputer une rencontre de Serie A. En mai 2017, il inscrit son premier but face à Bologne, devenant le premier millenial à trouver le chemin des filets dans un championnat du top 5 européen.

Une trajectoire qui fait penser à un autre phénomène de précocité, un certain Mario Balotelli, harcèlement raciste compris. La saison suivante, le jeune joueur est prêté à l’Hellas Vérone, où il disputera 20 rencontres pour 4 buts inscrits. A son retour à Turin, lors de l’exercice 2018-2019, l’Italien prend place dans la rotation offensive de la Vieille Dame et marque à six reprises en treize matchs de Serie A. Pourtant, l’été suivant, Kean va s’envoler vers d’autres cieux, signant cinq ans à Everton, moyennant 27,5M€.

Bien que très prometteur, l’international italien (5 sélections, 2 buts) aura du mal à confirmer tout le potentiel aperçu au cours de sa jeune carrière. Avec les Toffees, Kean ne sera qu’une solution en sortie de banc et n’inscrira que deux buts pour deux passes décisives en 29 apparitions en Premier League lors de la saison 2019-2020. En ce début de saison 2020-2021, il n’aura pas plus de succès, avec aucune réalisation en seulement treize minutes de jeu. A Paris, il sera également un joker de luxe. Reste à savoir comment il mettra à profit le temps de jeu dont il bénéficiera.

Lire aussi

Danilo, le chaînon manquant ?

Pour Danilo Pereira, le constat est différent. Plus expérimenté et doté d’un profil recherché depuis le départ de Thiago Motta à l’été 2018, le Portugais arrive dans la peau d’un titulaire en puissance. Alors que Marquinhos va retrouver son poste de prédilection en défense centrale avec Presnel Kimpembe, la place de numéro 6 devant la défense est à prendre, alors qu’Idrissa Gueye n’a pas donné satisfaction et semble plus à l’aise un cran plus haut, au même titre que Marco Verratti, Ander Herrera et Leandro Paredes.

Professionnel depuis 2011, Danilo Pereira était une pièce essentielle du FC Porto depuis cinq ans. Après être passé par Estoril, Benfica, Parme, Roda JC et Maritimo, le natif de Bissau, en Guinée-Bissau, a disputé 202 matchs sous les couleurs du FC Porto, pour 19 buts et 8 passes décisives. Seule la saison 2017-2018 du Lusitanien sera plombée par une blessure au mollet et une rupture partielle du tendon d’Achille, le privant de 14 matchs.

A 29 ans, le milieu de terrain possède également une solide expérience internationale, cumulant 39 sélections pour deux buts avec l’équipe nationale du Portugal. Danilo Pereira a notamment participé à l’épopée victorieuse de la Seleção lors de l’Euro 2016, avant de devoir renoncer au Mondial-2018 deux ans plus tard en raison de sa rupture partielle du tendon d’Achille. Concernant son profil, le Portugais va amener son volume de jeu, sa capacité à se projeter mais également sa taille (1m88). Un dernier atout qui pourrait s'avérer précieux sur coups de pieds arrêtés, aussi bien offensifs que défensifs. Suffisant pour faire franchir un dernier palier en Ligue des champions ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Loi sécurité, violences policières, maintien de l'ordre... Gérald Darmanin tient sa ligne devant les députés

Lire et commenter