Alerte météo : la tempête Ciara va frapper la France et une partie de l'Europe, à quoi s’attendre ce dimanche ?

Tempête Ciara : les prévisions du dimanche 9 février 2020
Météo

VENTS - Après une fin de semaine calme et plutôt ensoleillée, la France renoue avec les perturbations atlantiques ce week-end. Des vents tempétueux sont même attendus à partir de dimanche après-midi dans une large moitié nord. Voici les dernières prévisions.

Ciara, c’est le nom donné par les services météo britanniques à la vigoureuse dépression responsable de la tempête qui soufflera dimanche et lundi entre la Grande-Bretagne, le Benelux et le nord de la France. Circulant entre l’Ecosse et la Norvège avec une pression particulièrement basse en son cœur (940 à 945 hPa), elle va générer de violentes rafales de vent, des pluies soutenues et des conditions très agitées en mer. Ciara est qualifiée de "forte tempête hivernale" par Météo-France. Conséquence : toute la moitié nord de l’hexagone connaîtra entre dimanche après-midi et lundi, des vents supérieurs à 100 km/h. Une vigilance orange sera ainsi déclenchée au cours du week-end. Outre la France, la Grande-Bretagne - où l'on attend les vents les plus importants-  la Belgique, le nord de l'Allemagne et la Suisse sont également en alerte. En Belgique et aux Pays-Bas, les matchs de football prévus dimanche ont été annulés et les parcs fermés.  

Des rafales de vent entre 110 et 140 km/h

En France, les vents commenceront sérieusement à se renforcer au cours de la matinée de dimanche avec des rafales atteignant déjà les 100 à 120 km/h sur le littoral de la Manche et de la mer du Nord. Dans l’intérieur des terres du nord-ouest, prévoyez des pointes entre 70 et 90 km/h. Dans l’après-midi, les premières rafales à 100 voire 110 km/h concerneront les départements normands et des Hauts-de-France. Sur les côtes, le maximum sera alors atteint avec des vents atteignant 130 km/h voire 140 km/h sur le littoral de le Cote d'Opale, dans la Manche et sur les Vosges. En fin d’après-midi et durant la soirée, la zone de vents tempétueux s’étendra à un large tiers nord, depuis la Bretagne et les Pays-de-la-Loire jusqu’au Grand Est, en passant par la Normandie, l’Île-de-France et le Centre-Val de Loire. Dans ces régions, les valeurs attendues sont de l’ordre de 100 à 110 km/h. Une attention toute particulière devra être portée sur les Hauts-de-France où des pointes à 130 km/h sont attendues jusque dans l’intérieur de la région. 

Au cours de la nuit de dimanche à lundi, Ciara continuera de souffler en tempête, cette fois-ci dans toute la moitié nord, autour de 100 à 110 km/h en rafales et parfois davantage en bord de Manche mais aussi en altitude sur les Vosges et le Jura. Les vents baisseront d’intensité à partir de lundi matin dans le nord-ouest alors qu’ils continueront de dépasser les 100 km/h dans le quart nord-est. Lundi après-midi, la tempête se sera évacuée hors de nos frontières. Toutefois, de bonnes bourrasques continueront de souffler, entre 70 et 80 km/h, jusqu’à 100 km/h sur le littoral de la Manche. 

Submersions sur le littoral, des dégâts à prévoir

L’une des caractéristiques de cette tempête, dont sa force est assez commune à cette période de l’année, est sa durée. En effet, comme la dépression Ciara est extrêmement vaste (plus de 1500 km) et circule assez lentement, les vents violents souffleront pendant une douzaine d’heures en un même lieu. En Île-de-France, les 100 km/h seront approchés ou atteints entre dimanche 18h et lundi 6h alors que la période tempétueuse s’étendra de dimanche 21h à lundi 9h en Champagne-Ardenne. Dans les Hauts-de-France, plus proches de la dépression Ciara, les vents violents débuteront dès dimanche 12h et jusqu’à lundi matin, soit durant 18 heures consécutives ! Cette durée anormalement longue laisse craindre des dégâts sur les infrastructures et de nombreuses chutes d’arbres, en particulier au nord de la Seine où les sols sont gorgés d’eau. 

Ces conditions tempétueuses s’accompagneront également de pluies soutenues depuis les côtes de la Manche jusqu’au nord-est. Si la décrue s’était amorcée sur les cours d’eau de Champagne et des Ardennes notamment, leurs niveaux pourraient donc repartir à la hausse. Par ailleurs, les conditions en mer se dégraderont fortement. Avec des vagues de 4 à 6 mètres en Manche et mer du Nord et une surcote liée à la tempête, des submersions sont à craindre sur ces littoraux. Elles seront accentuées par les grandes marées débutant dimanche, avec des coefficients supérieurs à 100 lundi matin. Pour toutes ces raisons, Météo-France déclenchera une vigilance orange dès samedi après-midi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent