Qu’est-ce que la vigilance rouge orages et pluie-inondation, mise en place dans le Gard ?

Orages dans le Gard : les premiers dégâts

INTEMPÉRIES - Météo-France a momentanément placé le département du Gard en vigilance rouge pluie-inondation et orages ce mardi 14 septembre. Un niveau d’alerte, le plus élevé, qui doit permettre de limiter au maximum les risques pour la population.

C’est le niveau d’alerte maximal. Alors que des pluies diluviennes s’abattent à nouveau sur le Sud de la France, Météo-France a placé le département du Gard en vigilance rouge pluie-inondation et orages ce mardi 14 septembre. La faute à un épisode cévenol marqué nécessitant une vigilance particulière du fait de l'intensité des précipitations tombant sur des sols déjà en partie saturés. 

Mais que signifie concrètement ce seuil d’alerte, le quatrième et dernier sur l’échelle utilisée ? La vigilance rouge est déclarée quand "de très fortes précipitations sont  attendues, susceptibles d'affecter les activités humaines et la vie économique  pendant plusieurs jours", indique Météo-France dans son bulletin. 

Des conseils sur le comportement à adopter

L’institut météorologique dresse alors une liste des conséquences possibles parmi lesquelles "des inondations très importantes sont possibles, y compris dans des zones rarement inondables, sur l'ensemble des bassins hydrologiques des départements concernés"

"Les conditions de circulation routière peuvent être rendues extrêmement difficiles sur l'ensemble du réseau", indique encore Météo-France, évoquant des risques "de débordement des réseaux d'assainissement" et "des coupures d'électricité plus ou moins longues peuvent se produire".

Lire aussi

S'agissant des orages, "nombreux et vraisemblablement très violents", Météo-France précise qu'ils pourraient "provoquer localement des dégâts très importants", sur "les habitations, les parcs, les cultures et plantations"

"Les massifs forestiers peuvent localement subir de très forts dommages et peuvent être rendus vulnérables aux feux par de très nombreux impacts de foudre. L'habitat léger et les installations provisoires peuvent être mis en réel danger. Des inondations de caves et points bas sont à craindre, ainsi que des crues torrentielles aux abords des ruisseaux et petites rivières."

En collaboration avec le ministère de l’Intérieur, Météo-France fait également part de conseils de comportement à adopter (voir le tweet ci-dessus). S'éloigner des cours d'eau et rejoindre un point en hauteur, arrêter toute activité en plein air et se mettre à l'abri dans un bâtiment en dur, s'abriter dans son véhicule si l'on se trouve sur la route… Des recommandations qui peuvent paraître simples, basiques, mais qui permettent de limiter le risque au maximum. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.