Qu’est-ce que la vigilance rouge pluie-inondation, mise une nouvelle fois en place dans le Var et les Alpes-Maritimes ?

Une semaine après les dernières inondations, les départements du Var et des Alpes-Maritimes sont une fois de plus placés en alerte rouge. Les habitants sont épuisés par ces phénomènes à répétition.
Météo

INTEMPÉRIES - Météo France a une nouvelle fois placé le Var et les Alpes-Maritimes en vigilance rouge pluie-inondation ce dimanche 1er décembre. Un niveau d’alerte, le plus élevé, qui doit permettre de limiter au maximum les risques pour la population.

C’est le niveau d’alerte maximal. Alors que des pluies diluviennes s’abattent à nouveau sur le sud-est de la France, Météo France a placé encore une fois les départements du Var et des Alpes-Maritimes en vigilance rouge pluie-inondation ce dimanche 1er décembre. La faute à un deuxième "épisode méditerranéen marqué" nécessitant une vigilance particulière du fait de l'intensité des précipitations tombant sur des sols déjà totalement saturés suite au fort épisode pluvieux de la semaine dernière. 

Voir aussi

Mais que signifie concrètement ce niveau d’alerte, le quatrième et dernier sur l’échelle utilisée ? La vigilance rouge est déclarée quand "de très fortes précipitations sont  attendues, susceptibles d'affecter les activités humaines et la vie économique  pendant plusieurs jours", explique Météo France. "Des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus ; tenez-vous régulièrement au courant de l’évolution de la situation et respectez impérativement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics."

Des conseils sur le comportement à adopter

L’institut météorologique dresse alors une liste des conséquences possibles "susceptibles d’affecter les activités humaines et la vie économique pendant plusieurs jours", notant notamment que "les conditions de circulation routière peuvent être rendues extrêmement difficiles sur l’ensemble du réseau" et que "des coupures d’électricité plus ou moins longues peuvent se produire".

En collaboration avec les ministères de l’Intérieur, de la Transition écologique et solidaire et de la Santé, l’institut météorologique fait également part de conseils de comportement à adopter (voir le tweet ci-dessus). Eviter tout déplacement, respecter les déviations mises en place, ne pas s’engager sur des voies immergées, signaler son départ et sa destination à ses proches… Des recommandations qui peuvent paraître simples et basiques mais qui permettent de limiter le risque au maximum. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter