Canicule : les prochains jours seront toujours aussi chauds

Météo : les prévisions du 11 août
Météo

PRÉVISIONS - La vague de chaleur caniculaire qui concerne une grande partie du pays depuis le milieu de semaine dernière va se prolonger quelques jours avant que l’air océanique ne prenne le dessus. Il faudra patienter jusqu’à mercredi pour l’ouest et jeudi pour l’est. En attendant, 68 départements restent placés en vigilance dont 15 en alerte rouge.

Encore un peu de patience et de courage… Les températures étouffantes à plus de 20°C la nuit et près de 40°C la journée que nous connaissons n’ont pas encore dit leur dernier mot. La masse d’air particulièrement chaud stationne toujours du Maghreb jusqu’à la France et maintient les thermomètres à des niveaux très élevés. Ce n’est qu’à partir du milieu de semaine qu’une dépression - ou goutte froide - parviendra à repousser ces fortes chaleurs vers le bassin méditerranéen, permettant ainsi à un air océanique nettement moins chaud de s’installer sur le pays.  

Jusqu’à 37°C en début de semaine, légère baisse près de l’Atlantique

La nuit de lundi à mardi s'est avérée aussi étouffante que ses prédécesseures dans les grandes villes avec un mercure qui est resté au-dessus de 24°C dans les rues de la capitale, 22 à Lyon et Perpignan, 21 à Lille et 20°C à Nantes, Rouen, Besançon ou Nîmes. Comme la veille, des orages pourront éclater de manière isolée en cours de journée de mardi, ce risque épargnant uniquement le littoral méditerranéen. Malgré cela, il fera toujours aussi chaud et même parfois plus lourd que les jours précédents. Le mercure culminera jusqu’à 37°C dans Rhône, 36 en Île-de-France, dans le Nord et en Lorraine ou encore 35 à Reims, Evreux, Grenoble, Cognac et Agen.  

Lire aussi

Début de la baisse mercredi à l’ouest, la fournaise se poursuit ailleurs

Le risque orageux deviendra plus présent dans les régions de l’ouest au cours de la journée de mercredi, à mesure que la dépression présente sur l’Atlantique se rapprochera. Celle-ci apportera de l’air moins chaud qui, en entrant en contact avec l’air brûlant présent sur le pays, provoquera des orages. Même si ce ne sera pas encore la délivrance pour ces régions, la chaleur deviendra plus respirable avec 27°C à Caen contre 32 la veille, 28 à Rennes et Nantes contre 33 la veille ou encore 31°C à Cognac contre 35 la veille. Ailleurs, il faudra encore supporter plus de 30 voire 35°C avec 37 à Lille, Paris et Lyon et des pointes à 38°C possibles localement entre le Bassin parisien et la vallée du Rhône.  

La nuit suivante, l’atmosphère demeurera toujours aussi pesante dans une large moitié est avant que les orages ne progressent dans la journée de jeudi, jusqu’aux portes de la Champagne et du Lyonnais. Cela permettra au mercure de baisser sensiblement, affichant entre 29 et 33°C dans ces régions contre encore plus de 35°C la veille. Toutefois, la vallée du Rhône et l’arrière-pays méditerranéen conserveront encore des valeurs très élevées avec des pointes à 35-36°C à l’ombre. Plus à l’ouest, la baisse se poursuivra également avec cette fois-ci, moins de 30°C pour tout le monde. 

Toute l'info sur

Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

Vendredi, l’air un peu plus océanique englobera également les régions de l’est avec une moyenne de 25 à 30°C correspondant à des valeurs de saison. Il n’y a qu’entre les Pyrénées et le sud-est où les températures demeureront supérieures aux normales de saison. La fin de la canicule se confirme donc pour la deuxième partie de semaine mais la baisse attendue ne sera pas une dégringolade, les thermomètres retrouvant un niveau plus proche des normales et donc toujours estival… 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

"Des femmes qui n'aiment pas les hommes" : les propos de Maïwenn sur les féministes ne passent pas

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent