Crues meurtrières dans l'Aude : à Trèbes, Macron annonce le déblocage d'un fonds "d'au moins 80 millions d'euros"

Météo
CATASTROPHE - Les inondations survenues dans l'Aude ont fait au moins 14 morts, selon le dernier bilan communiqué par la préfecture. Le chef de l'Etat a annoncé une série d'aides à l'attention des sinistrés. Suivez les dernières infos sur la situation en direct.
Live

ÉMOTION


Emmanuel Macron a fait face à des victimes très touchées par les intempéries de la semaine dernière.

DÉCENTRALISATION

AIDE DIRECTE

FIERTÉ

PROMESSES

SOLIDARITÉ

MACRON

C'est un fonds de 80 millions d'euros qui sera débloqué dans les prochains jours, a annoncé également le président.

MACRON

"Je suis venu vous dire combien je suis fier de vous"

AIDES

"Tout ce que je viens d'énumérer, c'est ce que l'Etat doit aux courageux que vous êtes et aux concitoyens. Mais je veux dire autre chose : ici, à Trèbes, cette ville qui a eu à subir les drames que nous connaissons, cette ville que j'ai vue debout, courageuse. Trèbes, c'est une ville de la République, et la République, c'est vous. Ce que vous avez fait ces dernières heures, c'est ce qui fait qu'on n'a plus peur de rien parce qu'il y a une vie à sauver. Qu'on tient debout parce que tant d'autres s'accrochent à vous."

AIDES

"Nous devons construire une société de la vigilance. Les populations, les acteurs locaux, à ce type de situation. Les premiers gestes en cas d'événement comparable. Peut-être changer nos habitudes à la vue de ce que nous venons de vivre."

AIDES

"Nous apporterons les modifications nécessaires aux plans de construction si les analyses l'imposent"

AIDES

Gestion des déchets : "Les détachements militaires de la sécurité civile continueront à aider. Tous les déchets sont acheminés vers Carcassonne et Narbonne pour être traités. Nous mobiliserons les crédits d'Etat nécessaires et disponibles, en particulier ceux de la dette."

AIDES

"Coefficient de vétusté : cela signifie qu'un bien de collectivité n'est remboursé que lorsqu'il suffisamment vétuste. Il appartiendra au préfet de décider si, oui ou non, il s'impose selon les situations. Je n'imposerai pas un coefficient de  vétusté dans ces circonstances."

AIDES

"Je souhaite que nous puissions avoir une réponse rapide, simple, pragmatique. C'est donc le préfet, représentant de l'Etat dans le département, qui aura à gérer avec les exécutifs locaux, ces dispositifs."

AIDES

"Le fond d'aide d'extrême urgence a été débloqué. Depuis vendredi dernier, 500 euros par adulte et 200 euros par enfants ont été débloqués. Nous allons déclencher les aides pour les artisans, les agricultures, en lançant un moratoire notamment auprès des Urssaf. Les dépenses engagées par les collectivités locales seront couvertes par un aide d'urgence, à hauteur de 100%."

AIDES

"Je sais que beaucoup est attendu de l'Etat, et c'est légitime, dans un moment difficile. Dans de telles circonstances, il nous faut agir vite et de manière pragmatique. Le premier ministre a engagé avec célérité les dispositifs de soutien nécessaire, de déclencher les crédits. Sans attendre un premier arrêté, une liste de 126 commune sous catastrophe naturelle a été publiée jeudi dernier. Elle n'est pas exhaustive : les communes qui feront la demande seront examinées par la commission catastrophe naturelle. Le délai de dépôt de dossier a été étendu de 10 à 30 jours." 

MACRON

Hommage appuyé aux secouristes, qu'ils soient bénévoles, gendarmes, militaires, pompiers, sécurité civile, qui chacun ont droit à leur mot : "Vous qui, n'écoutant que votre coeur, avez arpenté les rues, portant assistance à ceux qui étaient restés là, souvent désorientés."

MACRON

"J'entends les critiques. Ils sont les bienvenus pour venir aider et faire davantage."

DISCOURS

Le président s'exprime à Trèbes, commune touchée par les inondations meurtrières de l'Aude, il y a une semaine : "Je veux vous remercier, toutes et tous, pour ce que vous avez fait, il y a une semaine, quasiment dès le début et pendant les jours qui ont suivi. Votre mobilisation a permis de sauver tant et tant de vies. Comme vous, je porte la tristesses des 14 personnes qui sont mortes, des gens déplacés... mais quel bilan si vous n'aviez pas été là ?"

DIALOGUE

MACRON

Après sa visite à Villalier, Emmanuel Macron était attendu à Trèbes, ville particulièrement meurtrie par les intempéries, pour un discours aux alentours de 15 heures

ZONE INONDABLE


Echange entre le président et un habitant, qui lui demande une loi plus sévère sur les constructions en zone inondable : "C'est fini, on arrête. Ici, on reste à 500 habitants, c'est pas grave !"


Objection du président : "Vous avez raison. Mais les caractéristiques de cette crue sont très différentes de celle de 1999. Là, on ne pouvait rien prévoir."


L'habitant : "Oui, on cherche pas à polémiquer, celle-là, elle est ingérable. Mais il ne faut plus de nouvelles constructions, ce n'est plus possible."

PROMESSE

BAIN DE FOULE

MACRON

Interpellé à plusieurs reprises par de nombreux habitants, Emmanuel Macron assure que l'Etat remplira sa part : "On sera là", "on fera les choses vite".

AUDE

VIDEO - Que va annoncer Emmanuel Macron ?

MACRON

"Vous avez été formidables de solidarité", "vous avez été bien courageux" : le chef de l'Etat fait un bain de foule à la rencontre des habitants

DEPLACEMENT

Emmanuel Macron vient d'arriver à Villalier pour se rendre auprès des sinistrés. Il est en ce moment en compagnie des officiels de la localité.

SOLIDARITÉ


Les clubs de Toulouse et de Montpellier organisent un match amical le 15 novembre, dont les recettes seront "totalement reversées aux communes audoises sinistrées".

LaREM

VIDEO - La députée LaREM Aurore Bergé explique pourquoi Emmanuel Macron se rend dans l'Aude une semaine après les intempéries meurtrières

LaREM

Invitée de LCI, la députée LaREM Aurore Bergé a estimé qu'Emmanuel Macron se rendait sur place lundi "pour être à l'écoute des sinistrés", exprimer "la solidarité nationale" et surtout "apporter des réponses concrètes sur la façon dont ils vont être indemnisés"

SINISTRES

VIDEO - Quelques heures avant la visite d'Emmanuel Macron, le maire de Trèbes dit attendre "beaucoup de l'Etat"

MACRON 


Une semaine après les intempéries qui ont fait 14 morts et 75 blessés dans l'Aude, le Président passe la journée de lundi dans le département auprès des sinistrés, des élus et des forces de secours. Emmanuel Macron est attendu dans la petite commune de Villalier, 1000 habitants, au nord-est de Carcassonne où deux personnes sont décédées. Il doit ensuite se rendre à Trèbes, à 20 km de là, où 6 personnes sont mortes durant la crue. Il s'exprimera à 14h30 devant les secouristes.

Urgent

MACRON


Emmanuel Macron se rendra dans l'Aude lundi, a annoncé l'Élysée.

SECOURS


Des militaires sont toujours sur place pour prêter main-forte aux sinistrés

Ce placement intervient quatre jours après la promesse faite par Edouard Philippe, alors ministre de l'Intérieur, d'accélérer la procédure de catastrophe naturelle pour les communes touchées.

Urgent

CATASTROPHE NATURELLE

126 communes vont bénéficier de l'état de catastrophe naturelle, comme l'a annoncé un décret paru au Journal officiel.

PRÉVISIONS

Le retour de la pluie dans l'Aude : les habitants devront essuyer de nouvelles averses, qui pourraient amener jusqu'à l'équivalent de 15 jours de précipitations en une journée. Rien de grave en soi, mais ces intempéries vont se produire sur des sols déjà gorgés d'eau.

Les habitants redoutent le retour de la pluie

BILAN


Quatorze personnes ont été tuées et 75 blessées à la suite des graves inondations du début de semaine dans l'Aude, a indiqué mercredi la préfecture.


Selon ce nouveau bilan, six personnes sont donc décédées à Trèbes, trois à Villegailhenc, deux à Villalier, une à Villardonnel, une à Carcassonne et une à Saint-Couat d'Aude. La dernière personne portée disparue "vient d'être retrouvée, elle est vivante", a précisé la préfecture

AUDE


La liste des communes où les écoles resteront fermées demain dans l'Aude

MÉTÉO


L'alerte orange a été levée pour la Haute-Corse. L'Aude reste en alerte jaune, selon Météo France.

REPRISE


La plupart des établissements scolaires du département vont rouvrir leurs portes demain

RENFORTS


Ils vont prêter main-forte aux sinistrés. Dix agents municipaux de la ville de Nîmes partent pour Trèbes pour aider à nettoyer la commune.

CONSIGNES


La préfecture de l’Aude appelle les sinistrés à ne pas faire fonctionner leurs appareils à moteur thermique à l’intérieur des habitations. Une telle utilisation peut en effet conduire à des intoxications au monoxyde de carbone. 

ASSISTANCE


La préfecture de l’Aude indique dans son dernier communiqué que près de 700 pompiers et 150 membres d’associations - Croix-Rouge et Protection civile - sont mobilisés pour venir en aide à la population. 1522 foyers restent privés d’électricité, tandis que six communes sont en partie privées d’eau potable. 


À noter par ailleurs qu’une cinquantaine de routes départementales sont encore coupées et que la ligne SNCF Narbonne/Carcassonne demeure fermée jusqu’à nouvel ordre. Au total, pas moins de quatre ponts ont été détruits et deux autres endommagés.  

LE BILAN S'ALOURDIT


Au moins 14 personnes ont été tuées et une personne est portée disparue à la suite des graves inondations du début de semaine dans l'Aude, a indiqué la préfecture, à la suite de la découverte d'un corps dans la localité de Villalier.


Selon ce nouveau bilan, six personnes sont donc décédées à Trèbes, trois à Villegailhenc, deux à Villalier, une à Villardonnel, une à Carcassonne et une à Saint-Couat d'Aude. Le précédent bilan faisait état de 13 morts. 

SOLIDARITÉ


Pour venir en aide aux sinistrés, la préfecture de l'Aude conseille notamment de se tourner vers les mairies des communes touchées.

L'équivalent de 6 mois de pluie sont tombés en quelques heures cette nuit dans l'Aude. Des crues historiques, avec des cours d'eau qui ont débordé de 1 mètre à 1 mètre 50 au-dessus des routes dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 octobre. Le département a été placé en alerte rouge pluies-inondations, tôt lundi matin, par Météo France, avant de passer en vigilance orange mardi après-midi.

Plusieurs victimes à déplorer

Des habitants se sont réfugié sur les toits de leurs maisons, dont le premier étage est déjà parfois inondé. Il s'agit de crues historiques, dont les conséquences dépassent déjà celles de 1999 : "C'est même pire", a déploré la maire-ajointe d'Aragon, au micro de LCI. Les secours sur place, de leur propre aveu "débordés", ont dû porter assistance à de nombreuses victimes. Selon la la préfecture, au moins 13 personnes ont perdu la vie. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’Aude frappée par des inondations meurtrières

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter