"Nous serons confrontés à des phénomènes climatiques de plus en plus extrêmes", affirme le climatologue Jean Jouzel

En Europe, les inondations font des ravages et le bilan s'alourdit, passant du simple au triple en quelques heures. Comment expliquer la violence et l'ampleur de ce phénomène ?

INTERVIEW - Au moins 118 personnes sont décédées en Allemagne et en Belgique après des intempéries ayant entraîné des crues historiques. Des milliers d'habitants y ont été évacués, tout comme au sud des Pays-Bas et, dans une moindre mesure, dans le nord-est de la France. Faut-il y voir l'ombre du réchauffement climatique ? L'éclairage du climatologue Jean Jouzel.

L'Europe de l'Ouest est touchée par les intempéries les plus meurtrières en vingt ans. En Allemagne, au moins 103 personnes sont décédées et d'autres sont encore portées disparues, tandis que la Belgique recense quinze morts et quatre disparus. Des milliers d'habitants ont été évacués. Dans une moindre mesure, le Luxembourg, les Pays-Bas et l'est de la France ont aussi été durement frappés par ces intempéries. Faut-il y voir le spectre du réchauffement climatique ? Jean Jouzel, climatologue et auteur du livre Climat : parlons vrai avec Baptiste Denis, nous répond. 

Toute l'info sur

Météo

Les spécialistes parlent des intempéries les plus meurtrières en Europe de l'Ouest au cours des 20 dernières années, comment expliquer la violence de cet épisode ? 

Le point de départ d'une inondation, ce sont toujours les précipitations. En l'occurrence, elles ont été très importantes sur une période courte. Après il y a d'autres facteurs à prendre en compte comme la perméabilité des sols. S'ils sont déjà saturés en eau ou au contraire très secs, ils absorberont moins bien et l'eau se déversera plus rapidement dans la rivière, ce qui entraîne les inondations. L’artificialisation des sols, avec la multiplication des surfaces goudronnées étanches, y contribue également.

Faut-il y voir une conséquence du réchauffement climatique ? 

Contrairement aux fortes vagues de chaleur qui ont frappé le Canada et le nord-ouest des États-Unis au mois de juin, qui sont directement imputables au réchauffement climatique, je pense qu'il faut un peu plus de recul avant d'établir un lien entre les deux. Comme je l'ai dit plus haut, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour expliquer ces fortes crues. Mais ce que l'on peut dire, c'est que l'intensité des précipitations est exceptionnelle et que c'est le type de phénomène auquel on s'attend en cas de réchauffement. Ce qui est aussi anormal, c’est la période à laquelle cela arrive. Normalement les fortes crues ont plutôt lieu en hiver à cause des précipitations ou à la fin du printemps avec la fonte des neiges.

C'est le type de phénomène auquel nous risquons d'être confrontés à cause du réchauffement climatique ? 

Nous serons confrontés à des épisodes climatiques de plus en plus extrêmes et fréquents avec des fortes vagues de chaleur, des crues, des sécheresses importantes, c'est évident. C'est ce que les scientifiques annoncent depuis déjà plus de vingt ans. Et ce n'est que le début.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Covid-19 : Israël autorise une 3e dose de vaccin pour les plus de 60 ans

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.