Inondations meurtrières dans le Sud-Est : un phénomène inhabituel qui se répète

Inondations meurtrières dans le Sud-Est : un phénomène inhabituel qui se répète
Météo

Toute L'info sur

LE WE 20H

MÉTÉO - À cause de fréquents épisodes méditerranéens qui ont frappé le Sud-Est, quelques départements du territoire sont à nouveau passés en alerte rouge pour inondations dimanche 1er décembre.

Pour la deuxième fois en quelques jours à peine, le Var et les Alpes-Maritimes ont été classés en vigilance rouge pluies-inondation et orages (une alerte levée ce lundi matin, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse restant en vigilance orange). Un nouveau week-end qui s'achève, comme le précédent, par un bilan meurtrier : deux personnes ont péri, emportées par les eaux dans la nuit de dimanche 1er à lundi 2 décembre, et que trois secouristes sont morts dans un crash d'hélicoptère. 

Derrière ces lourds bilans, un phénomène météorologique qui se répète : un "épisode méditerranéen", qui sature les sols en eau, et provoque les débordements. 

Voir aussi

Sols saturés

Des remontées d'air chaud et humides qui génèrent des orages violents et des cumuls de pluie inhabituels. C'est ce phénomène météorologique, appelé "épisode méditerranéen", qui s'est répété ce dimanche 1er décembre dans le Sud-Est de la France. Le Vaucluse, le Var et les Alpes-maritimes sont devenus comme des éponges complètement saturées d'eau. 

Lire aussi

"Quand le territoire est saturé, on perd son rôle modérateur", explique Emma Haziza à TF1. "On est alors sur un rôle accélérateur qui va amplifier le rythme de réaction au niveau du cours d'eau, et c'est là que ça devient particulièrement dangereux", continue-t-elle. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter