L'axe TGV Bordeaux-Hendaye coupé par des inondations dans les Landes

La partie centrale de l'estacade la célèbre promenade de Capbreton n'a pas résisté.

INTEMPÉRIES - La tempête Justine a fait quelques dégâts sur son passage. Notamment dans le Sud-Ouest où le trafic ferroviaire a été sérieusement impacté.

La ligne TGV reliant Bordeaux à la frontière espagnole a été interrompue dimanche, à la suite d'inondations dans les Landes dues aux fortes pluies des dernières heures liées à la tempête Justine, a-t-on appris auprès de la SNCF et des pompiers. L'axe ferroviaire a été coupé vers 9H00, et jusqu'à nouvel ordre, à hauteur de la commune de Rion-des-Landes, où les voies ont été inondées par remontée de nappe phréatique saturée, a-t-on précisé de même source. Les pompiers étaient à mi-journée engagés dans des opérations de pompage.

Une dizaine de trains, TGV ou TER, ont été affectés depuis le début de la matinée, soit retenus en gare ou supprimés avec mise en place de transports de substitution, soit reroutés comme un TGV Bordeaux-Tarbes via Toulouse, a indiqué la SNCF.

La SNCF a invité ses clients à annuler ou différer leur voyage dans la mesure du possible. Selon Sud-Ouest, ces dégâts ont impacté 2000 passagers.

Les pompiers des Landes ont effectué près de 40 interventions depuis le début, dans la nuit, du phénomène Justine, notamment pour des dégagements d'arbres tombés, des assèchements de caves ou de locaux. A Capbreton, une grue de chantier est tombée en partie sur une habitation, sans faire de blessé.

A Capbreton toujours, l'emblématique estacade n'a pas résisté aux coups de boutoir de l'Océan déchainé. Et c'est la moitié de l'édifice situé à l'entrée du port qui s'est effondrée.

A la mi-journée, 24 routes, essentiellement des axes départementaux secondaires, étaient coupées à la circulation pour cause d'inondations, soient douze de plus que la veille, selon un bilan de la coordination routière. Vingt-huit autres routes étaient sous surveillance.

Au plus fort des inondations de fin décembre début-janvier, correspondant au passage de la tempête Bella, plus d'une soixantaine de routes secondaires avaient été coupées dans les Landes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les plus de 50 ans ce lundi

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.