La couleur du ciel en France est-elle vraiment liée aux incendies aux États-Unis ?

La couleur du ciel en France est-elle vraiment liée aux incendies aux États-Unis ?
Météo

MÉTÉO - Dans certaines régions de France, ces dernières heures, il suffisait de lever les yeux au ciel pour observer un ciel blanchâtre, plus clair qu'à l'accoutumée. Certains internautes ont relié ce phénomène aux incendies outre-Atlantique. Qu'en est-il ?

Si vous habitez dans la partie nord de la France, vous avez peut-être été étonné par la couleur du ciel ces dernières heures : bleu très clair, presque blanchâtre. Selon certains internautes, il pourrait s'agir des conséquences des incendies qui ravagent depuis plusieurs jours les États-Unis. "Incroyable, la fumée des incendies de Californie obscurcit le ciel jusqu'en France", peut-on notamment lire sur Twitter.

Si elle n'est pas saugrenue, l'affirmation n'en demeure pas moins inexacte, estime Guillaume Woznica, expert météo pour LCI. La couleur du ciel "est effectivement liée aux incendies aux États-Unis, mais plutôt à ceux qui ont eu lieu au Colorado le 7 septembre dernier, et non en Californie", explique-t-il. Selon lui, les fumées émanant de "tout ce qui a brûlé ces dernières semaines" sur la côte ouest américaine "ont surtout tendance à partir vers le Pacifique", à l'opposé de la France, donc.

"Il y a toujours une origine à la couleur du ciel"

Analysée par le programme européen Copernicus, la trajectoire des fumées arrivant dans le ciel de l'Hexagone "montre bien que cela provient du Colorado", un Etat un peu plus central que la Californie, et dans lequel plusieurs incendies se sont déclarés ces derniers jours, provoqués par les fortes températures qui ont précédé les chutes de neige. "Les fumées se sont surtout dirigées vers les Îles britanniques, mais cela peut ponctuellement déborder sur le nord de la France", poursuit Guillaume Woznica. "Par moment, et selon les régions, le ciel peut alors être bleu très clair, voire blanchâtre."

Lire aussi

Observer en France les conséquences d'incendies situés à plusieurs milliers de kilomètres n'est d'ailleurs pas surprenant. "D'un point de vue météorologique, ce qui se passe aux États-Unis arrive souvent chez nous", continue-t-il, "il n'y a rien d'exceptionnel à ce que des fumées traversent l'Atlantique." Toutefois, ce phénomène ne se présente qu'à certaines conditions. "Il faut que les incendies soient de grande ampleur, et qu'il n'y ait pas de grosses dépressions sur l'Atlantique. Sinon, l'air est balayé par les vents violents."

Toute l'info sur

L'info passée au crible

C'est d'ailleurs loin d'être la première fois que la France subit les conséquences d'événements météorologiques lointains. "Il y a quelques années, en Bretagne, nous avions eu un ciel très orangé, lié à des remontées de poussières du Sahara", rappelle notre spécialiste. "Cela montre qu'il y a toujours une origine à la couleur du ciel. En outre, à cette période de l'année, nous avons parfois d'anciens ouragans ou tempêtes tropicales qui peuvent arriver jusqu'aux portes de l'Europe." Mystère résolu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent