Les phénomènes météo dangereux anticipés 7 jours à l’avance grâce à des super-calculateurs

Les phénomènes météo dangereux anticipés 7 jours à l’avance grâce à des super-calculateurs
Météo

FUTURISTE - C'est le nouveau défi lancé par Météo France : grâce à des outils de plus en plus perfectionnés, les tempêtes, les inondations ou encore les avalanches vont pouvoir être anticipées avec sept jours d'avance. Jusqu'à présent, il n'était possible de les prévoir que 24 heures avant.

Pourra-t-on bientôt prévoir avec exactitude la météo pour les 15 prochains jours ou même pour un mois ? Si cela semble encore futuriste, la puissance des ordinateurs et la multiplication des satellites ont rendu les outils de prévision de plus en plus précis. Ainsi, Météo France propose désormais d'anticiper avec sept jours d'avance les grands phénomènes climatiques, comme les crues, les orages, ou encore les canicules. 

Un site dédié présente une carte des vigilances en cours et de leurs niveaux (vert, jaune, orange ou rouge) dans toute la France, ainsi que des prévisions pour les jours suivants, jusqu'à J+7. Par ailleurs, des cartes spécifiques sont dédiées aux vigilances à La Réunion, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Saint-Pierre-et-Miquelon, dans les Antilles-Guyane et en Europe. Le site offre aussi des conseils en cas de vigilance orange et rouge et détaille les différents dangers météorologiques (avalanche, canicule, grand froid, crues, neige verglas, orages, pluies inondation, vagues submersion et vent violent).

Lire aussi

Un bond en avant spectaculaire quand on sait que les alertes de vigilance  datent seulement des grandes tempêtes de 1999 qui avaient dévasté l'Hexagone. À l'époque, l'arrivée de ces phénomènes dangereux ne pouvait être donnée que quelques heures avant. "Il faut savoir qu'aujourd'hui, nos calculateurs sont cent mille fois plus puissants qu'ils ne l'étaient en 1999. On a également des outils d'observation, des satellites, des radars, des technologies qui nous permettent d'observer le temps", explique sur TF1 François Lalaurette, directeur des Opérations pour la prévision de Météo-France.

Parmi les satellites d'observation de la Terre, le petit dernier Aeolus, lancé en 2018, est par exemple capable de mesurer la vitesse des vents jusqu'à 30 km d'altitude : "Il fournit cette information qui manquait jusqu'à présent aux services météorologiques, à des altitudes très élevées, ce qui n'était pas possible avant et surtout dans des régions du globe où il n'y avait pas beaucoup ce type de mesures", indique Henri Laur, directeur des programmes d'observation de la Terre à l'ESA. Car il ne faut pas oublier que la météo est un mécanisme planétaire donc toutes les données sont importantes. 

Toute l'info sur

Le 20h

Un bémol tout de même, la précision de cette vigilance météo n'est pas aussi fine sept jours avant une tempête, comme elle pouvait l'être une heure avant. Ce que confirme Evelyne Dhéliat, la chef du service météo de TF1 : "Ce sont des probabilités, ce ne sont pas des prévisions extrêmement précises mais au moins ça permet d'anticiper ces phénomènes dangereux et d'anticiper, pourquoi pas, pour son week-end que ce n'est pas la peine de monter sur sont toit pour le réparer", souligne-t-elle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent