Alerte pollution à l'ozone dans les Bouches-du-Rhône

OFF pollution ozone

ENVIRONNEMENT - L’observatoire de la qualité de l’air, Atmo, et la préfecture des Bouches-du-Rhône activent la procédure d’alerte de niveau 2 en raison d’un épisode de pollution à l’ozone. Il est recommandé d’éviter de prendre la voiture et de pratiquer une activité physique en extérieur.

"En raison d’un épisode de pollution persistant à l’ozone" dans les Bouches-du-Rhône, qui enregistrent depuis plusieurs jours de fortes chaleurs, la préfecture a annoncé le déclenchement de la procédure d’alerte de niveau 2 à compter de ce mardi 15 juin. Sur le site de l’observatoire de la qualité de l’air, Atmo, on peut voir que la vigilance concerne aussi le Vaucluse, département voisin, qui lui, est de niveau 1. 

Toute l'info sur

Météo

"Après avoir activé une procédure d’information-recommandation (niveau inférieur au 1) puis une procédure d’alerte de niveau 1", la procédure d’alerte de niveau 2 est déclenchée à partir de mardi, précise lundi soir le préfet dans un communiqué. 

Ce type de pollution estivale est de plus en plus fréquente. Toutes les conditions sont réunies : fortes chaleurs, vent faible et trafic routier très dense. 

L’abaissement de la vitesse de circulation de 20 km/h sur toutes les routes du département applicable depuis le passage au niveau 1, lundi 14, reste donc en vigueur, précise la préfecture. 

En vidéo

Pic de chaleur : jusqu’à 35 degrés dans la vallée du Rhône

Recommandations

Il est par conséquent recommandé de réduire les activités physiques et sportives intenses, ou encore, pour les personnes vulnérables, de privilégier les sorties brèves, en évitant l’après-midi. Il est préférable de limiter l’exposition aux produits irritants tels le tabac, les solvants, la peinture… Il est par ailleurs conseillé de maintenir les pratiques d’aération et de ventilation des bâtiments. Les brûlages à l’air libre sont également interdits. 

Enfin, pour essayer de faire baisser le niveau d’ozone dans l’air, il est recommandé de limiter, pour tous ses déplacements, qu’ils soient privés ou professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage, aux transports en commun et aux modes de déplacements non polluants (marche à pied et vélo). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Pass sanitaire : le projet de loi définitivement adopté par le Parlement

Pass sanitaire et obligation vaccinale : le refus ne sera finalement pas un motif de licenciement

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

Restaurants, terrasses, trains, cinémas... Où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?

Corse : 33 cas positifs dans une colonie de vacances malgré "des pass sanitaires valides"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.