Pluie dans les Cévennes : ce qu'il faut savoir sur les "crues-éclairs"

De pareilles intempéries en mois de juin n'avaient pas été observées depuis 50 ans. Un épisode cévenol exceptionnel s'est abattu sur le Gard. Les pompiers ont réalisé plus de 45 interventions.
Météo

MÉTÉO - Les "crues-éclairs", comme on peut en observer depuis jeudi dans les Cévennes, sont des phénomènes d'inondations dues à des pluies orageuses très denses et localisées. Explications.

Aussi soudaines que violentes, les "crues-éclairs" sont des phénomènes récurrents qui peuvent s’avérer destructeurs. Caves et maisons inondées, routes défoncées, ponts emportés, véhicules noyés… Les dégâts de ces montées des eaux imprévisibles sont nombreux. 

A ne pas confondre avec les inondations quasi annuelles observées sur certains territoires, ces crues dues à des orages très denses et très localisés peuvent survenir à n'importe quelle saison. Par exemple, dans la nuit de jeudi à vendredi dans le Gard, l'équivalent de trois mois de pluie est tombée en 12 heures. 

Comment les crues-éclairs se manifestent-elles ?

Face à une telle précipitation sur un temps si réduit, le sol ne peut absorber la totalité des eaux déversées : les fleuves, rivières et ruisseaux débordent en quelques minutes. Comme le décrit le Centre pyrénéen des risques majeurs (CPRIM), "même un petit cours d’eau d’apparence inoffensive peut alors se transformer en torrent impétueux après un violent orage".

La gravité du phénomène varie ensuite selon la nature du sol, avec à chaque fois son lot de complications. Les terres arides - donc dures - accélèrent le ruissellement car la pluie ne s'y infiltre pas. Les terrains déjà saturés en humidité, plus perméables, favorisent quant à eux les glissements de terrain. Les cours d’eau charrient alors sédiments, branches cassés et déchets, qui peuvent former des barrages puis se transformer en dangereuses vagues de boues lorsqu'ils viennent à céder.

Lire aussi

Peut-on prévoir ces phénomènes ?

"Contrairement à une tempête ou à une vague de froid, il est impossible de prévoir à l’avance avec précision les phénomènes orageux localisés", explique le CPRIM. "On sait juste prévoir lorsque le contexte météorologique est propice au développement d’orages violents". Météo France peut lancer une vigilance météo, visible sur son nouveau site internet dédié aux alertes météorologiques pour neuf phénomènes dangereux, dont les orages, pluie-inondation, vent violent et donc les crues.

La plateforme présente une carte des vigilances en cours et de leurs niveaux (vert, jaune, orange ou rouge) dans l'Hexagone, ainsi que des prévisions pour les jours suivants, jusqu'à sept jours. Problème : ces alertes concernent l'ensemble d'un département et ne permettent pas de savoir précisément où l'orage déversera le plus de pluie.

Comment s'en préserver ?

Le court délai d’alerte permet rarement de mettre les biens à l’abri : la priorité reste la sécurité des personnes. En cas de situation orageuse annoncée, il peut cependant être utile de déplacer son véhicule loin des cours d'eaux ou de mettre en place des protections préventives pour empêcher ou ralentir les entrées d’eau dans son habitation.

Face à ces crues-éclairs, les axes routiers peuvent être momentanément coupés, comme actuellement dans les Cévennes. Il est alors particulièrement déconseillé de vouloir les traverser avec son véhicule, rappellent les autorités. En cas de crue brutale, le fort courant et la montée rapide de l’eau rend l’exercice encore plus périlleux. Le CPRIM souligne qu'une part importante des décès constatés lors d’inondations "sont liés à ces comportements inadaptés".

Si les conditions sont réunies, tous les cours d’eau peuvent connaître des crues-éclair. Cependant, il est possible de consulter le Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRI) de votre commune pour estimer si vous habitez dans une zone à risques. Pour cela, il suffit d’aller en mairie ou de le télécharger sur le site internet de la préfecture de votre département. Si votre commune n’a pas de PPRI, vous pouvez consulter l’Atlas des Zones Inondables ou vous renseigner auprès de la Direction Départementale des Territoires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent