Après Léon, voici la tempête Karine avec des vents jusqu’à 130 km/h

Les Palois ont fait face à des coups de vent violents tôt ce matin. La tempête Karine a fait d'énormes ravages dans les Pyrénées-Atlantiques.

VENT - Les tempêtes se suivent et se ressemblent… Après Jorge et Léon, c’est au tour de la dépression Karine de générer aujourd’hui des vents violents. Ce sont cette fois les régions méridionales qui sont concernées par des rafales dépassant ponctuellement les 100 km/h.

Ce mois de mars débute sur les chapeaux de roues sur le front météorologique : en l’espace de deux jours, pas moins de deux tempêtes ont touché le pays. Après Léon dimanche 1er mars avec des fortes rafales dans les régions centrales et la tornade qui a balayé la commune de Gironde-sur-Dropt, c’est au tour de la dépression Karine de traverser le pays, en touchant cette fois les régions méridionales. 

Dès la fin de nuit du dimanche 1er au lundi 2 mars, une ligne orageuse a circulé depuis le Pays Basque jusqu’à l’est des Pyrénées. A son passage, de violentes bourrasques de vent se sont levées et ont atteint jusqu’à 131 km/h à Clarac (Haute-Garonne), 126 km/h à Bustince (Pyrénées-Atlantiques), 125 km/h à Ciboure, 119 km/h à Tarbes, 114 km/h à Pau et plus de 150 km/h en altitude. Conséquence de ces vents violents, le trafic des TER était fortement perturbé dans ces secteurs en début de journée tandis que les conditions de circulation étaient rendues difficiles à la suite de nombreuses chutes d’arbres. Plusieurs milliers de foyers étaient également privés d’électricité.

Lire aussi

Orages, pluies et neige abondante en montagne

Après ce premier passage orageux, l’instabilité se renforcera à nouveau ce lundi après-midi avec des averses orageuses parfois fortes. A leur passage, de violentes rafales sont à craindre, pouvant ponctuellement atteindre ou dépasser les 100 km/h sur l’Aquitaine mais aussi sur l’ensemble de la région Occitanie. Sur le littoral aquitain, des pointes à 130 km/h seront possibles. Cette zone très venteuse gagnera le golfe du Lion au fil des heures, renforçant alors nettement la tramontane. Elle soufflera entre 100 et 120 km/h tandis qu’en Corse, c’est au cours de la nuit prochaine que les plus violentes rafales sont attendues, dépassant alors 150 voire 170 km/h sur les caps exposés de l’île et en particulier le Cap Corse. 

Outre le vent, les pluies seront également très présentes, apportant des cumuls significatifs sur le sud de l’Aquitaine, la Côte d’Azur mais aussi les départements alpins. En montagne justement, les quantités de neige s’annoncent importantes avec plus de 50 cm attendus sur l’arc alpin avec une limite pluie neige entre 1200 et 1400 mètres d’altitude. Dans ces conditions, le risque d’avalanches va nettement augmenter pour atteindre un niveau 4/5 sur les massifs de Savoie, de Haute-Savoie et d’Isère. Sur les Pyrénées, les chutes de neige seront également copieuses avec de 30 à 40 cm attendus au cours de la journée. 

La suite de la semaine sera quant à elle moins ventée mais toujours aussi humide.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 11.000 contaminations ces dernières 24 heures, la baisse se poursuit

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Lire et commenter