Record de chaleur battu à Paris : retour sur ces jours où la capitale a suffoqué

Météo

Toute L'info sur

Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

COUP DE CHAUD - Comme attendu, le thermomètre a dépassé les 42,6°C à Paris ce jeudi après-midi, dépassant ainsi le précédent record de chaleur dans la capitale qui remontait à... 1947. Retour en quelques dates sur ces journées qui ont fait transpirer la Ville lumière.

Avec 42,6°C mesurés à 16h31, Paris a officiellement battu son record historique de température, lequel remontait à 1947 (40,4°C). Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la capitale a été marquée par plusieurs  vagues de chaleur. A plusieurs reprises, le mercure a dépassé les 37°C. Petit flashback.

1947: une canicule exceptionnelle de trois semaines

En 1947, pendant trois semaines (du 22 juin au 15 juillet), les températures se sont envolées. A Paris, le record a été enregistré en juillet avec 40,4° sous abri. Le fourrage manque, les poissons morts se ramassent à la pelle, l'armée est appelée en renfort et un impôt sécheresse est mis en place, rappelle Le Parisien. Plus  tard, deux épisodes de canicule (en 1983 et 1994) font monter le thermomètre, mais jamais dans des proportions aussi alarmantes. Arrive alors l'été 2003...

2003 : six jours à 38°

En 2003, la canicule française a été exceptionnelle tant par son intensité que par sa durée. Les températures ont grimpé du 1er au 5 août de 24,8 degrés, valeur proche des normales saisonnières, à 37 degrés, pour rester sur un palier de 36 à 37 degrés en moyenne jusqu'au 13 août, soit presque deux semaines de chaleur intense. Les nuits brûlantes ont pesé lourd dans le bilan sanitaire. A Paris, la température est restée six jours au dessus de 38° avec un record le 11 août avec à 39,5°C enregistrés dans la capitale. Il s'agit de l'été le plus chaud depuis la mise en place d'un réseau d'observation en France et le plus meurtrier, avec une mortalité en hausse de 190% dans la capitale.

Depuis 2012, des journées entre 37° et 40° à Paris

En 2012, la capitale suffoque à nouveau. Les 18 et 19 août, il fait plus de 38° à Paris. Trois ans plus tard, le mercure grimpe à 39,7°. Et en 2017, avec un hiver quasi-inexistant et un printemps bien hâtif, la fin du mois de mai connaît des températures estivales, avant un mois de juin particulièrement étouffant. On relèvera 37 °C à Paris le 21 juin.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter