Canicule : il n'y a pas que la France en surchauffe, l'Europe suffoque

Canicule : il n'y a pas que la France en surchauffe, l'Europe suffoque
Météo

CHALEUR ÉTOUFFANTE - Toute l'Europe vit en ce moment un épisode caniculaire. Au-delà de nos frontières, des records de chaleurs historiquement élevés ont été battus. On fait le tour des pays où, comme en France, on suffoque.

Si Paris vit ses instants les plus chauds, ce sont en fait des millions d’Européens qui suffoquent. Ce jeudi 25 juillet, la capitale française a enregistré plus de 42°C, battant son record historique qui datait de plus de 1947. Mais au-delà de nos frontières, la situation est tout aussi suffocante. 

Lire aussi

En Allemagne voisine, le pays avait connu sa journée la plus chaude le 5 juillet 2015. Quatre ans et vingt jours plus tard, le record est battu, avec 40,5 degrés atteints dans l'ouest. L’ensemble du pays est d’ailleurs en alerte canicule. Si de telles températures ont déjà été ressenties Outre-Rhin, ce n’est pas le cas du Pays-Bas. Avec 41.7°C enregistrés à Deelen (est) ce jeudi, le pays pulvérise son dernier exploit. Celui-ci ne dépassait pas les 40 degrés et avait eu lieu... en 1944 ! Des chaleurs auxquelles ni la population ni les infrastructures ne sont préparées. De quoi provoquer des problèmes dans la ville, notamment sur les ponts où le métal s’est  dilaté, les rendant difficiles à manœuvrer. Des employés municipaux les aspergent d'eau pour tenter de les refroidir. Plus cocasse, une chaîne de télévision locale tentait de satisfaire ses téléspectateurs. Pour les rafraîchir, elle a diffusé des images d'archives de paysages enneigés.

En Belgique, c’est même un nouveau niveau de "code" qui a été établi. Pour la toute première fois de l’histoire du royaume, le "code rouge" a en effet été enclenché. Et pour cause, avec 40,6°C enregistrés jeudi, cette température est "la plus élevée depuis le début des observations". Soit 1833, selon David Dehenauw, chef prévisionniste à l'Institut royal météorologique (IRM). Le Royaume-Uni, qui a pour le moment la chance d’être à la traîne, devrait bientôt subir le même sort. Et "probablement battre le record absolu de 38,5°C", comme l’explique le bureau de météo britannique (Met Office).

Un enfant meurt en Autriche

Cet épisode caniculaire peut avoir des conséquences dramatiques. En Autriche, un enfant de trois ans est mort de déshydratation ce mercredi à l’hôpital. Deux jours plus tôt, il avait été trouvé, inconscient, dans une voiture. Il s’était réfugié – et endormi - dans ce véhicule garé dans la ferme familiale, en plein soleil. 

Lire aussi

Finalement, c'est dans le sud du continent que la situation est la plus acceptable. Un bon nombre de zones du pourtour méditerranéen sont en alerte canicule, sans toutefois battre des records. En Italie, les autorités ont élevé mercredi l'alerte au niveau 3, le plus élevé, dans cinq villes au nord uniquement. Du côté de l’Espagne, les températures ont commencé à descendre et s’avoisinent peu à peu des normales de saison. Mais le pays s’attend au revers de la médaille : dans le nord-est, à Saragosse, la zone est placée en alerte aux orages violents. 

Toute l'info sur

Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

Le Luxembourg et une partie de la Suisse sont aussi touchés par cet épisode caniculaire. Si Outre-Jura, la moitié du pays est en alerte orange, le service météo s’inquiète du "dégel important en haute montagne". 

Un phénomène climatique dont peu de populations sont épargnées. Et si l'Europe entière se réjouit déjà du rafraîchissement généralisé attendu en fin de la semaine, ces vagues de chaleur sont appelées à se multiplier. Et à s'intensifier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent