Mais quand aura-t-on de la neige cet hiver ?

Météo
DirectLCI
MÉTÉO - L'or blanc, tant attendu, tombe (enfin) en faible quantité sur les Vosges et le Jura depuis quelques heures. Ce retour annonce-t-il l'arrivée de conditions météo véritablement hivernales ? Pas si sûr... LCI vous livre les prévisions des prochaines semaines.

Après un mois de décembre marqué par une grande douceur avec des températures supérieures en moyenne de 2,1°C aux normales, les valeurs ont sensiblement baissé et sont même repassées par endroits et par moments en dessous des températures de saison. Pas de vague de froid pour autant et toujours très peu de neige en montagne : certaines stations de ski n'ont d'ailleurs toujours pas pu ouvrir leur domaine, faute de neige et faute de froid... Mais patience, la situation devrait bientôt changer.

Enneigement dans les Pyrénées au plus bas depuis 22 ans

Il y a des débuts de saisons avec et d'autres sans... Cet hiver 2018-2019 ne s'est pas présenté sous les meilleurs auspices dans les stations de sports d'hiver, à la suite d'une longue période de douceur et en l'absence de précipitations. Ainsi, la couche de neige dans les Pyrénées a atteint son niveau le plus faible depuis le début des mesures de référence en 1996. Le déficit d'or blanc dépasse les 60 % pour un début janvier, au même titre que dans les stations des Vosges, du Jura et du Massif Central plus fréquemment soumis à des débuts de saisons difficiles. 


Depuis quelques heures, la neige a donc fait son grand retour avec plus de 20 cm tombés sur les massifs de l'Est, des ballons vosgiens aux Pré-Alpes en passant par les crêtes jurassiennes. D'autres flocons, en plus faible quantité, sont attendus jusqu'à basse altitude ce jeudi, y compris cette fois dans les Pyrénées. Après un certain répit vendredi et samedi, d'autres chutes de neige sont attendues dimanche au passage d'une perturbation mais à des altitudes de plus en plus élevées en raison d'un redoux. Les Alpes du Sud et la chaîne pyrénéennes resteront une nouvelle à l'écart des précipitations. Il faudra ensuite patienter jusqu'en fin de semaine prochaine pour espérer retrouver un temps plus humide et ainsi favorable à la neige. 

Vers une vague de froid fin janvier ?

Peu de neige et des températures dans les moyennes de saison, c'est en substance le programme météo qui nous attend au cours des 10 prochains jours. Un changement de temps plus marqué devient de plus en plus probable pour la dernière décade de janvier, c'est-à-dire à partir du 20. Une importante coulée d'air froid pourrait se mettre en place depuis la Scandinavie jusqu'à la péninsule ibérique et en passant donc par la France avec un risque d'accentuation du froid entre les derniers jours de janvier et les premiers jours de février.


Durant cette période, il faut s'attendre à des températures largement inférieures aux normales de saison sur l'ensemble du territoire avec des gelées fréquentes et parfois marquées et des valeurs l'après-midi qui auront parfois du mal à redevenir positives. Cet air polaire s'accompagnera également d'humidité se traduisant sous forme de neige, à la fois en montagne mais aussi possiblement jusqu'en plaine. Le temps deviendra plus sec durant la semaine du 28 janvier, d'où la baisse des températures attendue en parallèle.

Quantités de neige exceptionnelles en Europe centrale

Si pour l'instant la France et plus largement l'ouest de l'Europe sont à l'écart des intempéries hivernales, ce n'est pas le cas de la Russie à l'Europe centrale où le froid vif et la neige sont au rendez-vous. Ainsi, les quantités de neige fraîche dépassent les 2 mètres dans les Alpes autrichiennes depuis lundi et alors qu'un mètre supplémentaire est attendu d'ici la fin de semaine. 

Cinq personnes ont été tuées dans des avalanches, une grande partie du pays a d'ailleurs été placée en vigilance rouge à la neige. 


Le constat est le même en Allemagne et notamment en Bavière mais aussi en Slovénie et en Russie où Moscou connaît son début janvier le plus neigeux depuis 2003 avec un cumul de 38 cm sur la Place Rouge. La neige a même gagné les plages de la mer Égée, en passant par Athènes où l'Acropole a été recouverte d'une fine pellicule au cours des dernières heures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter