Et si les tempêtes de 1999 se reproduisaient ? Voici à quoi ressembleraient les cartes d'alerte de Météo France

Et si les tempêtes de 1999 se reproduisaient ? Voici à quoi ressembleraient les cartes d'alerte de Météo France
Météo

PRÉVISIONS - Les deux tempêtes qui ont balayé la France les 26 et 27 décembre 1999 ont profondément modifié le système d'alerte météorologique en France avec, depuis, la création des 4 niveaux d'alerte du vert au rouge. Voici à quoi auraient ressemblé les cartes à la veille de ces cataclysmes.

Il y a d'abord eu Lothar qui a dévasté la moitié nord de la France dans la matinée du 26 décembre 1999. Les vents les plus violents avaient atteint les 180 km/h. On mesura jusqu'à 173 km/ h à Saint-Brieuc, Orly et Solenzara. Puis, quelques heures plus tard, il y eut Martin, dont les vents ont couché les arbres de dizaines de départements de la moitié sud dans la soirée du 27 décembre et la nuit du 27 au 28. Des vents à 198 km/h avaient été mesurés en Charente. Les 2 tempêtes de 1999, rebaptisées depuis "Tempêtes du siècle" avaient fait 92 morts dans le pays. Il s'était agi des 2 tempêtes les plus violentes jamais mesurées en France. Elles ont profondément modifié le système d'information de la population en cas d'événement climatique majeur. 

Après ces deux événements destructeurs, Météo France a en effet remis à plat son système de d'alerte et créé les fameux codes couleurs vert, jaune, orange et rouge pour prévenir les populations. A l'occasion des 20 ans de ces deux tempêtes, l'organisme de prévision a publié une simulation des deux cartes qui auraient alors été publiées à l'époque si les critères étaient les mêmes qu'aujourd'hui : 79 départements français auraient été concernés par une alerte rouge aux vents violents ! 

En vidéo

20 ans après la tempête du siècle, des dégâts toujours visibles en Alsace

36 heures d'anticipation gagnées en 20 ans

En 20 ans, les modèles météorologiques ont également profondément évolué. Les tempêtes de 1999 avaient en effet été sous-estimées. Depuis, les modèles "intègrent beaucoup plus de données d'observation. 36 heures d'anticipation au moins ont été gagnées en 20 ans."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent