Froid et neige : à quoi s’attendre cette semaine ?

Météo
DirectLCI
PRÉVISIONS - Après la douceur parfois exceptionnelle des dernières semaines, les conditions météo ont radicalement changé pour afficher des couleurs hivernales avec des températures parfois dignes d’un mois de janvier et des chutes de neige jusqu’en plaine. On fait le point sur les dernières prévisions.

Si l’automne est une saison de transition où tous les types de temps sont possibles, cette semaine en est l’exemple-type. En quelques jours, les températures ont perdu jusqu’à 10°C pour repasser partout en dessous des normales de saison et la neige, jusque-là très (trop) discrète en montagne, va s’inviter en plaine. Un avant-goût d’hiver. 

Neige de Lyon à Paris la nuit prochaine

Avec la baisse des températures et la circulation d’une goutte froide (dépression d’altitude avec de l’air froid) générant de l’humidité, de petites chutes de neige sont à craindre jusqu’en plaine entre cette nuit de lundi à mardi et mardi midi. Cela débutera vers 23h en région Auvergne-Rhône-Alpes puis les flocons gagneront rapidement dans la nuit la Bourgogne, le Berry mais aussi la Champagne, l’Île-de-France, le sud de la Picardie et la Haute-Normandie. Les conséquences les plus notables sur les routes sont attendues dans le centre-est et notamment autour de Lyon, raison pour laquelle Météo-France a placé le département du Rhône en vigilance orange jusqu’à 10h mardi.

En raison de températures proches de 0°C sous abri, cette neige pourra tenir au sol de façon aléatoire et donc hétérogène. D’une manière générale, la couche au sol ne devrait pas dépasser 1 à 3 cm, localement 5 cm entre l’Auvergne, le Lyonnais et le val de Saône. 


En région parisienne, et ce alors que le préfet de police Michel Delpuech a présenté la semaine dernière le Plan Neige et Verglas pour éviter une nouvelle pagaille sur les routes en cas d’intempéries hivernales, les chutes de neige resteront éparses et ne devraient pas tenir dans Paris intra-muros. En revanche, une fine pellicule est à prévoir en grande banlieue et particulièrement sur les hauteurs du Val-d’Oise et des Yvelines. 

Mardi et mercredi, journées les plus froides

Alors que les températures n’ont pas dépassé ce lundi après-midi un seul petit degré à Roanne, 2°C à Lyon et Mâcon, 4°C à Strasbourg et 6°C à Paris, soit un niveau digne du plein hiver, les valeurs vont continuer à chuter jusqu’à mercredi matin. 


Ainsi, mardi au réveil, il ne fera pas plus de -2 à +1°C sous abri sur les trois quarts nord du pays. Mais en raison d’un vent de nord-est sensible soufflant à 40 km/h, les températures ressenties par le corps sous l’effet de ce vent (la bise) seront bien plus basses, parfois inférieures à -5. L’après-midi, l’écharpe et le bonnet seront encore de mise avec seulement 1 à 5°C dans la moitié nord, le pourtour méditerranéen fera exception avec encore plus de 10°C. 

Jusqu'à -5°

Il fera de nouveau aussi froid mercredi matin  avec des gelées fréquentes, allant parfois jusqu’à -5°C de la Normandie à l’Auvergne. Ce n’est qu’à partir de mercredi après-midi que les températures gagneront un à deux degrés par rapport à la veille. Mais il faudra réellement patienter jusqu’à jeudi pour retrouver des valeurs plus conformes aux normales de saison. 


La hausse des températures se poursuivra jusqu’au week-end, à tel point qu’elles repasseront au-dessus des normales. L’automne, cette saison où en météo, tout est possible... 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter