Inondations dans l'Aude : pourquoi la situation va empirer

Météo
DirectLCI
MÉTÉO - Alors que les niveaux d'eau observés depuis le début de la nuit sont déjà importants, le phénomène d'inondations qui touche l'Aude va empirer au cours de la matinée.

Situation inédite et historique dans l'Aude. L'équivalent de quatre mois de pluie est tombé dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 octobre. Tout a commencé vers 23h avec un orage diluvien et stationnaire, qui a fait dégénérer les intempéries, dépassant de loin les prévisions. Sur place, la situation est intenable, avec des cours d'eau qui débordent et des rues déjà envahies par les eaux, dans plusieurs communes. A Aragon, au nord de Carcassonne, mais aussi à Villegailhenc ou encore à Conques-sur-Orbiel, les habitants ont pour beaucoup été coincés dans leur habitations, pouvant voir, comme le raconte Marc à LCI, les déchets des poubelles flotter dans les rues.

Pourtant, la situation, déjà dramatique, avec cinq morts et plusieurs personnes disparues déplorées par la préfecture, pourrait bien empirer. En effet, les niveaux de la crue de novembre 1999, qui avait fait 26 morts, sont d'ores et déjà dépassés, témoin le niveau de l'Orbiel, qui a déjà surpassé le niveau de 5m13 atteint à l'époque. Et on surpasse même par endroit les niveaux de l'épisode de 1891, qualifié à l'époque de "crue du siècle", qui avait fait une vingtaine de morts. 

10 mètres d'eau d'ici la mi-journée ?

Les images des toits des voiture atteints par l'eau, des cours d'eau débordant dans les rues, devraient continuer à marquer nos esprits. En effet, la vitesse avec laquelle l'eau se propage et tombe du ciel laisse craindre que l'accalmie n'est pas pour tout de suite. Le pic de l'épisode devrait arriver d'ici à la fin de la matinée ou le début de l'après-midi, moment où 10 mètres d'eau pourraient être cumulés. Alors que l'équivalent de six mois de pluie ont d'ores et déjà été recensés dans la région, c'est au moins la même quantité d'eau qui devrait tomber d'ici la mi-journée, et alimenter les cours d'eau déjà débordants.


Autres indices inquiétants et qui risquent d'accélérer le ruissellement des eaux : la sécheresse qui a touché la région ces dernières semaines, rendant les sols beaucoup plus imperméables, mais aussi le fait que ce sont là des aires urbaines, avec des sols goudronnés qui ne retiennent pas l'eau. Ainsi, à Trèbes, le niveau des eaux était déjà à huit mètres à 7h du matin. Dans les autres communes, ce niveau avait déjà atteint à la même heure les six mètres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter