Météo France : la pluie est de retour… et c'est une bonne nouvelle

Météo France : la pluie est de retour… et c'est une bonne nouvelle

METEO - Après la parenthèse quasi-estivale de ces derniers jours, les conditions se dégradent nettement à partir d’aujourd’hui avec d’une part, le retour de la pluie et d’autre part, une baisse des températures. La météo redevient de saison et c’est une bonne nouvelle… On vous explique pourquoi.

En ouvrant la porte ce matin, vous avez peut-être dû changer de tenue… Et pour cause : la pluie a fait son retour et les températures ont commencé à baisser. Ce changement de temps marque la fin de la période de temps digne dun mois de mai que nous connaissions depuis plusieurs jours avec un soleil généreux et des températures situées jusqu’à 8°C au-dessus des normales de saison. Le retour à une météo "normale" est toutefois une bonne nouvelle pour la nature qui a besoin d’eau pour recharger les nappes phréatiques en prévision de l'été, d’autant que la sécheresse atteint un niveau déjà exceptionnel dans les régions du sud-est.

De la pluie pour contrer la sécheresse

Même si les quantités resteront assez limitées, les précipitations qui ont fait leur retour et qui persisteront jusqu'en fin de semaine s’annoncent bénéfiques dans un contexte de sécheresse déjà inquiétante dans les départements méditerranéens. Pour preuve, la ville de Nice n’a pas connu une seule goutte de pluie depuis 59 jours consécutifs. Une série qui la rapprochait de son record absolu (61 jours à l’été 2009) et qui prendra fin demain mercredi 3 avril avec l’arrivée de la perturbation. 

Cette dernière concerne une large moitié ouest aujourd'hui avant de se diriger demain vers l’est et le sud-est avec des cumuls de l’ordre d’une dizaine de millimètres en général. Mais parfois plus entre le Jura, les Alpes et la Côte-d’Azur où les quantités pourront ponctuellement dépasser 40 mm, soit deux à trois semaines de pluies en moins de 48 heures. Un régime de giboulées prendra le relais jusqu'en fin de semaine. Le week-end et la semaine prochaine s’annoncent également instables avec de fréquentes averses qui n’épargneront quasiment aucune région.

Ralentir le réveil de la nature

Le départ de l’anticyclone au profit de la pluie laissera également place à des températures nettement plus normales pour la saison. Après le pic de douceur du week-end et de la journée du 1er avruk, les valeurs retrouvent un niveau digne d’un début avril dès cet après-midi dans la moitié ouest. La baisse se poursuivra demain, à tel point que nous repasserons même temporairement en dessous des moyennes saisonnières avec des maximales dépassant difficilement la barre des 10°C. La fraîcheur s’accentuera également au réveil avec quelques gelées attendues dans l’intérieur du nord-ouest et à proximité des reliefs, ce jeudi matin, puis dans les régions de l’est vendredi matin.

Le retour d’un temps humide et frais est une bonne nouvelle pour la nature, permettant de ralentir l’assèchement des sols dont le niveau est déjà exceptionnel dans le Languedoc notamment. Cela permettra également, dans une moindre mesure, la recharge des nappes phréatiques ou, en tous cas, la stabilisation du niveau des nappes déjà orienté à la baisse dans le centre-est et le sud-est. Enfin, des températures conformes à la saison permettront de ralentir le réveil de la nature entamé dès la fin du mois de février, au même titre de la pollinisation particulièrement intense cette année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal ce week-end

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.