Orages dans le sud de la France : un premier bilan de trois morts

Orages dans le sud de la France : un premier bilan de trois morts
Météo

BILAN HUMAIN - Trois personnes sont décédées durant les intempéries qui ont frappé ces trois derniers jours le sud de la France, causant des inondations et des "dégâts importants", a annoncé ce jeudi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Les bilans faisaient, jusqu'alors, uniquement état d'une septuagénaire, habitante de Cazouls-d'Hérault (à 45 kilomètres de Montpellier), hospitalisée "en urgence absolue" après avoir été retrouvée inanimée dans une vigne. Ils ont été mis à jour ce jeudi, à travers un communiqué, par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qui établit à trois le nombre de décès survenus durant ces violentes intempéries ayant frappé le sud de la France ces trois derniers jours.

L’une d’entre elles est bien l’habitante de Cazouls-d'Hérault, en fait âgée de 68 ans, qui a été emportée par les eaux à proximité de son domicile avant de perdre la vie au centre hospitalier de Montpellier. "Devant chez elle, c'était un torrent", a confié à France Bleu le maire de la commune, Henry Sanchez, à qui la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, est venue présenter ses condoléances ce jeudi.

Des éléments ont filtré en début d'après-midi, jeudi 24 octobre, concernant les deux autres victimes, qui vivaient respectivement dans le Gard et les Pyrénées-Orientales. La première est décédée dans son véhicule, à Alès, dans des circonstances encore "non établies", a précisé la préfecture locale. Cet homme a été retrouvé mort dans son véhicule tombé dans un cours d'eau après une sortie de route. "Les circonstances exactes" de ce décès "ne sont pas encore établies", a affirmé jeudi la préfecture gardoise à l'AFP alors que les pompiers du Gard ne considéraient pas comme liée aux intempéries mais provoquée par un malaise. 

La deuxième personne est un SDF de Perpignan. Ce sans-abri avait été retrouvé mort mardi sur la voie publique dans une commune non précisée mais qu'une enquête était toujours en cours pour déterminer les causes de ce décès.

"Ce bilan (humain, ndlr) aurait pu être plus lourd", a cependant estimé, à la mi-journée, la ministre, en visite à Béziers (Hérault), commune particulièrement touchée par cet épisode météorologique. En parallèle, près de 400 foyers restent sans électricité dans l'Hérault et 300 dans le Gard. En outre, de nombreuses voies de chemin de fer ont été endommagées, et le trafic des trains a dû être interrompu entre Montpellier et Toulouse et Montpellier et l'Espagne, au moins jusqu'à la fin des vacances de la Toussaint, le 4 novembre

En vidéo

Orages : Béziers durement frappée

Cet épisode de violentes pluies, qui "a impacté simultanément jusqu'à huit départements", a donné lieu à 1.773 interventions et mobilisé plus de 2.000 sapeurs-pompiers et forces de la Sécurité Civile, a enfin précisé le ministre de l'Intérieur, tout en "souhaitant que la procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les communes concernées soit accélérée".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter