Soleil, chaleur... et sécheresse : les prévisions de Météo-France pour cet été

ILLUSTRATION

SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT - Selon les prévisions saisonnières publiées ce dimanche par Météo-France, les trois prochains mois seront chauds et ensoleillés, au point de régulièrement dépasser les normales.

L'été sera chaud ! Après un printemps maussade, marqué par un mois d'avril "le plus frais depuis 20 ans", la saison estivale promet d'être bercée de chaleur et de soleil. Selon les prévisions de Météo France, relayées ce dimanche par Le Parisien, les trois prochains mois devraient ainsi être secs et supérieurs aux normales saisonnières en France. 

À l'aide de leurs supercalculateurs, les experts ont établi que "sur la moitié sud de l’Europe, dont la majeure partie de la France, et le Bassin méditerranéen, la probabilité d’un scénario plus chaud que la normale est prédominante". Seules les régions proche du Nord-Ouest et la Manche ne voient, pour l'instant, aucune tendance se dégager. 

La période s'annonce belle sans être caniculaire

Résultat, la période s'annonce belle sans être caniculaire. Elle pourrait ressembler aux étés de 2005, 2006 ou 2015. "Le signal semble chaud, mais pas extrême en moyenne sur les trois mois, ce qui ne veut pas dire que ponctuellement, on n’aura pas de vagues de chaleur", explique au Parisien le climatologue Pierre Bonnin. Ces conjectures ne sont pour l'instant que de grandes tendances. À noter que si l'été démarre tôt et intensément, le mercure reviendra probablement autour de la normale en août. 

Attention au manque d'eau

Pour ce qui est des précipitations, les "conditions plus sèches que la normale sont les plus probables" pour l'Hexagone, annonce Météo France. Une tendance qui se confirme pour tout le sud du vieux continent que les agriculteurs, déjà éprouvés par les périodes de gel au printemps, voient d'un mauvais œil.  

Lire aussi

En revanche, à l'heure où le déconfinement se profile, ces prévisions constituent une réelle source d'optimisme pour des Français contraints par les restrictions sanitaires depuis plusieurs mois. Au-delà du bon moral des habitants de l'Hexagone, un été ensoleillé est aussi une bonne nouvelle pour le tourisme. 

En plus d'attirer les étrangers, cela pourrait persuader certains locaux de rester dans l'Hexagone comme le confirme Nicolas Dayot, président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air, dans les colonnes du Parisien. "Pour certains, habitués au tourisme à l’étranger, qui hésitaient à partir en vacances en France, ces prévisions saisonnières vont lever le doute". "Ce qu’on va perdre en étrangers qui ne pourront venir à cause des restrictions liées à l’épidémie, on va le gagner en Français", conclut-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.