Météo : manque de pluie record dans le Sud-Est, 53e jour sans pluie à Nice

Météo
SÉCHERESSE - Le printemps n'a officiellement débuté que la semaine dernière. Pourtant la sécheresse est d'ores et déjà exceptionnelle dans le Sud-Est où les cumuls de pluies enregistrés depuis le début d'année n'avaient jamais été aussi faibles.

Si le beau temps de ces dernières semaines fait incontestablement du bien au moral, il est aussi responsable des premiers départs de feux de la saison entre le Languedoc, la Provence et la Côte d'Azur. Les sols, nettement plus secs qu'en temps normal à cette période de l'année, laissent craindre une sécheresse exceptionnelle dans ces régions au cours du printemps et de l'été. Plusieurs provinces d'Espagne et du Portugal se retrouvent également dans la même situation.

53e jour sans pluie à Nice

Les chiffres sont impressionnants avec des déficits de pluie entre le 1er janvier et le 27 mars qui atteignent les 90 % autour du golfe du Lion. Ainsi, plusieurs villes du Sud-Est n'avaient jamais connu un 1er trimestre aussi sec depuis le début des relevés météo il y a plus de 70 ans ! À Béziers, dans l'Hérault, il est tombé à peine 15 mm de pluie en 3 mois, ce qui correspond à seulement 10% de la pluviométrie normale sur cette période. Les relevés - et les records - sont similaires à Marseille, Perpignan, Toulon, Cassis, Narbonne... 


Un autre record est en passe d'être battu sur la Côte d'Azur avec la ville de Nice qui connaît en ce milieu de semaine son 53ème jour consécutif sans pluie (du 3 février au 27 mars). Le record de 61 jours sans pluie datant de l'été 2009 devrait être battu la semaine prochaine ! Cette situation exceptionnelle s'explique par la présence d'un solide anticyclone sur l'ouest de la France en janvier, qui a non seulement apporté un temps sec mais aussi de nombreux épisodes de vent fort dans les domaines du mistral et de la tramontane. Le mois de février qui a suivi a également vu les hautes pressions s'installer sur le pays, faisant ainsi barrage aux perturbations qui auraient pu apporter les pluies tant espérées. 

Nombreux départs de feux

Ce début d'année particulièrement venté dans le sud-est a, par ailleurs, favorisé un assèchement précoce de la végétation. Ainsi, plusieurs dizaines de départs de feux ont été enregistrés ces derniers jours, dont celui qui a détruit 5000 m² de forêt de résineux dans le secteur d'Apt lundi, dans le Vaucluse. À la fin du mois de février, c'est le département de Haute-Corse qui avait été le théâtre de plusieurs incendies de grande ampleur qui avaient brûlé plus de 1.500 hectares de végétation. La préfète de Corse, Josiane Chevalier, n'avait alors pas hésité à pointer du doigt le "dérèglement climatique à l’œuvre". 


Plusieurs feux se sont également déclarés dans la Péninsule Ibérique en début de semaine, principalement dans le centre du Portugal et surtout en Galice avec plus de 850 hectares déjà détruits. 

En vidéo

Sécheresse : les agriculteurs ont épuisé leurs stocks de paille

Restrictions d'eau

Face à cette situation, de nombreux arrêtés d'interdiction de feux et d'écobuages ont été pris tandis que les 1ers arrêtés de restriction d'usage de l'eau ont été déclenchés dans le département des Pyrénées-Orientales. Dans ces prochains jours, la situation ne devrait malheureusement pas s'améliorer puisque aucune goutte de pluie n'est annoncée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter