Météo : après un week-end contrasté, l’été va-t-il (enfin) s’installer dans la durée ?

Retrouvez les prévisions météo du vendredi 9 juillet 2021.

CHALEUR - Après un vendredi marqué par le retour du soleil au nord, le week-end verra une nouvelle dégradation s’installer dans ces régions tandis que plus au sud, l’été se poursuit. Mais va-t-il finir par s’installer durablement sur tout le pays ? Réponse dans cet article.

Les vacanciers qui ont choisi les plages de Bretagne ou de la Manche en ce début d’été sont unanimes : il ne fait pas beau avec des averses fréquentes, de la fraîcheur, du vent parfois tandis qu’en Méditerranée, soleil et chaleur dominent quotidiennement. Une valeur résume cette situation : depuis le début de l’année, la température la plus élevée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a atteint 23,9°C… le 30 mars ! Depuis, il n’a jamais fait plus chaud, ce qui confirme ce début d’été maussade pour ces régions du nord-ouest. Et ce ne sont pas les prochains jours qui vont changer la donne mais patience, l’été n’est peut-être plus très loin… 

Fraîcheur au nord samedi, jusqu’à 37°C au sud dimanche

En attendant, le contraste nord-sud sera une nouvelle fois d’actualité pour ce week-end et en particulier pour la journée de samedi avec le passage d’une perturbation assez active. Elle apportera en matinée des pluies parfois orageuses en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Normandie avant de gagner au fil des heures les Hauts-de-France, l’Île-de-France et les régions centrales. En cours d’après-midi et soirée, elles auront gagné le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et le Lyonnais tandis que des averses se déclencheront à l’arrière. 

Plus au sud, pas de changement par rapport à la veille avec un temps généreusement ensoleillé. Les températures seront également contrastées avec seulement 16 ou 17°C en Normandie, 18 à Nantes, 21 à Paris mais 27 à Strasbourg, 28 à Toulouse et de 30 à 35°C près de la Grande Bleue. 

Dimanche, les régions septentrionales bénéficieront d’une nouvelle amélioration temporaire avec de très belles éclaircies sur le quart nord-est tandis que le ciel sera plus chargé au nord-ouest, à l’avant de la dégradation prévue lundi. Au sud de la Loire en revanche, la situation n’évoluera pas avec le maintien d’un ciel dégagé dans une atmosphère encore plus estivale. La canicule espagnole va en effet déborder dans ces régions méridionales avec des pointes à 35°C attendues en Occitanie et même jusqu’à 37°C dans le département du Var. Plus au nord, les valeurs seront également en hausse avec 24 à Paris et 26°C à Bourges. 

Lire aussi

Vers une deuxième quinzaine de juillet franchement estivale

En début de semaine prochaine, les conditions redeviendront maussades partout sauf en Méditerranée, sous l’effet d’un système dépressionnaire qui va se positionner sur les îles britanniques avant de s’isoler sur l’est du pays. Ainsi, une perturbation pluvieuse balayera la France lundi, suivie d’averses mardi et mercredi dans une ambiance trop fraîche pour la saison. 

Mais à partir de jeudi prochain, le 15 juillet, la situation commencera à changer avec le fameux anticyclone des Açores qui va regonfler sur l’Atlantique tout en se rapprochant de la France. Ainsi, quelques averses resteront possibles pour la fin de semaine, surtout dans l’est alors que le soleil reviendra par l’ouest. Puis à partir du week-end des 17 et 18 juillet, le soleil mais aussi la chaleur s’installeront sur tout le pays, y compris cette fois dans les régions du nord et en bord de Manche. Et bonne nouvelle : cela devrait durer. Selon les derniers scénarios, ce temps estival caractérisera la deuxième quinzaine de juillet, de quoi ravir les vacanciers qui ont choisi cette période pour partir ! 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.