Beau... mais (bien) froid : quelle météo pour ce premier week-end du printemps ?

Beau... mais (bien) froid : quelle météo pour ce premier week-end du printemps ?

MÉTÉO - Avec un anticyclone présent sur le proche Atlantique, la météo s'annonce calme ce week-end mais également froide avec l'arrivée d'une masse d'air polaire. Les gelées matinales seront même fréquentes pour le premier jour du printemps calendaire...

Si le printemps météorologique a officiellement débuté le 1er mars dernier, l'équinoxe a lieu pour sa part ce samedi à 10h37 précises. C'est donc à partir de ce week-end que l'hiver prend réellement fin mais la météo, elle, a visiblement décidé de n'en faire qu'à sa tête ! Un flux de nord à nord-est va en effet s'installer sur le pays, apportant ainsi une masse d'air d'origine polaire avec à la clé, des températures largement inférieures aux normales de saison et de fréquentes gelées au réveil. Une mauvaise nouvelle pour les cultures et la végétation déjà bien avancées après la grande douceur de la fin du mois de février. 

Un temps ensoleillé samedi, plus nuageux dimanche

Après les quelques rares brouillards du lever du jour, le soleil s'annonce généreux pour cette journée de samedi. Le ciel sera le plus souvent dégagé de la Nouvelle-Aquitaine au sud des Alpes, en passant par l'Occitanie, la Provence, l'Auvergne-Rhône-Alpes et la région Centre-Val de Loire. Plus au nord, le ciel hésitera entre nuages et belles périodes ensoleillées tandis que de l'instabilité pourra se développer sur les Pyrénées et de la Côte d'Azur jusqu'à la Corse, générant quelques averses. En cours d'après-midi, de nouveaux nuages aborderont les Hauts-de-France et pourront apporter de petites pluies éparses. Le vent de nord-est sera quant à lui sensible sur tout le pays, soufflant jusqu'à 40 ou 50 km/h en rafales tandis que mistral et tramontane atteindront 80 à 100 km/h. 

Dimanche, les nuages de la perturbation arrivés la veille par l'extrême nord s'installeront sur les deux tiers nord du pays avec quelques gouttes de pluie ici ou là. Dans le sud-ouest, le temps restera sec mais les éclaircies seront nettement moins larges que la veille. Le soleil continuera de briller essentiellement entre le Jura, les Alpes et les régions méditerranéennes où mistral et tramontane continueront à souffler fort, dépassant ponctuellement la barre des 100 km/h. Plus au nord en revanche, le vent faiblira nettement mais le ressenti restera hivernal en raison d'un ensoleillement timide et de températures inférieures aux normales de saison. 

Gare aux gelées matinales parfois marquées

C'est samedi matin qu'il fera le plus froid ! Après une nuit dégagée, les valeurs seront souvent négatives au réveil avec de -5 à -3°C entre le Massif Central et le Grand Est et de -2 à 0°C du nord de la Seine au val de Loire et des plaines du sud-ouest jusqu'à l'arrière-pays provençal. Seules les zones littorales seront épargnées par le risque de gel avec des minimales faiblement positives. En cours de journée, les maximales peineront à progresser malgré le soleil avec rarement plus de 4 à 7°C dans la moitié est, jusqu'à 12°C sur la côte atlantique et des pointes à 14°C sur le littoral languedocien. Néanmoins, avec le vent sensible, le ressenti sera largement inférieur à ces valeurs, de l'ordre de -7 à -3 au lever du jour et ne dépassant pas 0 à 5 l'après-midi sur une grande partie du territoire. 

Dimanche, les nuages s'annonçant plus nombreux, le lever du jour sera moins froid. Les minimales s'échelonneront de -4 à 0°C du sud-ouest au nord-est alors que les valeurs seront positives dans un large quart nord-ouest. L'après-midi, la hausse se confirmera avec de 5 à 8°C sous abri dans l'est, entre 8 et 13°C à l'ouest et jusqu'à 16°C près de la Méditerranée, un niveau toutefois encore inférieur aux normales de saison et plutôt digne d'un début février que d'un premier week-end de printemps...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1