Nouvelle vague de chaleur "durable" cette semaine : des pointes à 42°C attendues

Retrouvez les prévisions météo de votre journal de 13 heures du 5 août 2020.
Météo

CANICULAIRE - Une nouvelle vague de chaleur se confirme pour la deuxième partie de semaine. Plus durable que la précédente, elle concernera également davantage de régions avec parfois plus de 40°C l’après-midi. Voici les dernières prévisions.

Après les records de chaleur battus la semaine dernière avec jusqu’à 42°C au Pays Basque et dans le Languedoc et 40°C en Île-de-France, une baisse du mercure s’est opérée ces dernières heures. Les températures ont même retrouvé un niveau de saison avec des maximales de l’ordre 20 à 25°C dans la moitié nord et de 20 à 31°C au sud, les pointes à 30-31°C se limitant au littoral méditerranéen. Mais cette ambiance plus respirable - et bienvenue dans les régions touchées par la vague de chaleur des derniers jours - ne sera que très temporaire. 

Une nouvelle bouffée d’air très chaud est en effet attendue en milieu de semaine. D’origine subtropicale, elle va traverser l’Espagne et le Portugal pour ensuite englober la France. A l’inverse de la précédente, celle-ci s’annonce plus durable (au moins une semaine) et aussi plus généralisée avec des seuils de canicule atteints ou dépassés dans plusieurs régions. 

Hausse des températures dès mardi

La hausse du mercure va se mettre en place dès cette journée de mardi. Après une matinée relativement fraîche, les minimales s’abaissant parfois en dessous des 10°C en Bretagne, Normandie, Val de Loire, Champagne ainsi qu’au nord de la Seine, les maximales vont ainsi repartir à la hausse dans toutes les régions l’après-midi. Les valeurs gagneront en moyenne 2 à 3°C par rapport à la veille avec pas moins de 21 à 24°C en bord de Manche, 25°C à Nantes et Nancy, 26°C à Paris, 27°C à Nice et Bordeaux, 29°C à Perpignan et jusqu’à 31°C à Montpellier. 

Mercredi, les températures vont poursuivre leur hausse l’après-midi tandis qu’elles resteront fraîches au réveil, avec cette fois-ci 4 à 5°C gagnés en 24h entre le sud-ouest et le nord-ouest. La chaleur, encore supportable, fera grimper les valeurs jusqu’à 30°C en Lorraine, Île-de-France et dans le Lyonnais et 32°C à Nîmes et Agen. 

Plus de 40°C prévus vendredi après-midi

La vague de chaleur proprement dite s’installera à partir de jeudi. Les températures, parfois proches de 20°C au réveil de l’Atlantique au bassin parisien et près de la Méditerranée, grimperont rapidement au fil de la matinée pour culminer à 31-32°C en bord de Manche et de l’Alsace au centre-est. Ailleurs, les maximales atteindront 33 à 35°C en moyenne tandis qu’elles s’approcheront déjà des 40°C entre la Gironde et les Landes. 

 

À partir de la nuit de jeudi à vendredi, le mercure peinera à retrouver un niveau respirable, en particulier dans les grandes villes avec parfois 22 à 24°C aux heures les moins chaudes. Vendredi après-midi, un premier pic sera atteint avec la barre des 40°C ponctuellement franchie dans le sud-ouest, et jusqu’à 42°C dans le sud de l’Aquitaine. Il fera 38°C vers le Val de Loire et en basse vallée du Rhône ou encore 35°C sur les plages normandes, en région parisienne et dans le centre-est. 

Généralisation de la vague de chaleur ce week-end

Bien que tous les détails dans la prévision de ce nouvel épisode de chaleur caniculaire ne soient pas encoreconnus à cette échéance, une chose semble acquise : la généralisation de ces fortes températures. Au cours du week-end prochain, des 8 et 9 août, la masse d’air très chaud englobera l’ensemble du territoire. C’est entre la Bretagne, les régions centrales, les Pyrénées et la Méditerranée qu’il fera le plus chaud avec plus de 22°C au petit matin et de 35°C à 38°C l’après-midi. Des pointes à plus de 40°C pourront être enregistrées quotidiennement dans le Sud-Ouest. Du bassin parisien jusqu’au Nord-Est, les valeurs seront un peu moins élevées mais avec tout de même jusqu’à 35°C l’après-midi. 

Selon les derniers scénarios, ce temps très chaud se maintiendra en début de semaine prochaine avec de 35 à 40°C du nord au sud, promettant des journées étouffantes et des nuits où il sera difficile de récupérer dans les régions du Sud et de l’Ouest et dans les grandes agglomérations. Une porte de sortie semble se dessiner pour mardi ou mercredi prochain avec une dégradation orageuse traversant le pays et repoussant ainsi la chaleur vers l’Europe centrale. D’ici là, les rares orages ponctuels attendus ne parviendront pas à faire baisser les températures. Il convient toutefois de rester prudent sur l’issue de cette vague de chaleur qui reste à déterminer avec précision à une échéance pour l’heure, encore trop lointaine. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent