Il frappe à nouveau le sud-est : qu'est-ce qu'un épisode méditerranéen (ou cévenol) ?

Une semaine après les dernières inondations, les départements du Var et des Alpes-Maritimes sont une fois de plus placés en alerte rouge. Les habitants sont épuisés par ces phénomènes à répétition.
Météo

INTEMPÉRIES – Des pluies diluviennes frappent, dimanche 1er décembre, le Var et les Alpes-Maritimes, placés en vigilance rouge aux intempéries. Le fruit d'un épisode cévenol, ou méditerranéen, qui frappe la région pour la deuxième fois en une semaine.

Le sud de l'Hexagone fait face à de nouvelles pluies diluviennes en cette fin de semaine. Ce dimanche, il est tombé jusqu'à 100 millimètres de pluie dans le Vaucluse, 90 millimètres dans le Var et jusqu'à 60 millimètres dans les Alpes-Maritimes, provoquant inondations et éboulements par endroits. Un phénomène qui va s'intensifier dans les deux derniers départements nommés, avec des "risques de ruissellement et de débordements des cours d'eau côtiers [...] très significatifs".

Un phénomène qualifié par les autorités et les prévisionnistes météo d'"épisode méditerranéen", ou "épisode cévenol", et qu'avait décrypté pour nous Denis Roche, météorologue et ancien maire de la commune gardoise de Calvisson, en bordure des Cévennes, au moment de graves intempéries en 2015.

Voir aussi

L'épisode méditerranéen se produit principalement pendant l'automne, aux mois de septembre et octobre, et dure d'un à plusieurs jours. "Il se forme quand de l'air froid d'origine polaire et d'altitude (environ 5000 mètres) descend vers le sud et rencontre, en les surplombant, des masses d'air chaud et humide, provenant de la Méditerranée et portées par de forts vents du sud, sud-est", explique le spécialiste. "Cela crée de l'instabilité au niveau des massifs des Cévennes et génère en permanence des nuages."

Un phénomène spécifique

En conséquence, des précipitations longues, continues et importantes, se développent sur plusieurs jours et gonflent les cours d'eau des Cévennes comme le Gardon ou le Vidourle avec pour conséquence de fortes inondations. D'autant qu'au sein de l'épisode méditerranéen peuvent s'imbriquer des épisodes orageux qui peuvent provoquer "pendant deux heures, de très fortes précipitations".

Mais attention, nous prévenait Denis Roche, l'épisode méditerranéen est bien spécifique. "Ce sont des cellules orageuses très instables qui touchent les plaines, et qui parfois restent bloquées plusieurs heures donnant alors des quantités de pluie considérables. L'épisode cévenol est indissociable du relief des Cévennes."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter