Violents orages de grêle sur Lyon mais un temps plus agréable revient : les prévisions météo pour la fin de la semaine

Cette série d'orages dans de nombreuses régions françaises intervient après une vague de chaleur intense. Grâce aux technologies actuelles, est-il possible de prévoir avec plus de précisions l'heure et la localisation de ces orages ?

MÉTÉO - De violents orages de grêle ont eu lieu sur Lyon dans le Rhône le 23 juin 2021, en fin de journée. Mais après les différentes salves orageuses parfois violentes, les conditions météo s’apprêtent à redevenir plus calmes pour la fin de semaine.

Alors que la France était située au cœur d’un conflit de masses d’air depuis plusieurs jours avec à la clé de violents orages quasi-quotidiens, la situation est en passe de se calmer avec le retour de l’anticyclone. Toutefois, celui-ci restant souvent un peu en retrait, l’amélioration sera très poussive. Pas de très grand beau temps en perspective mais des conditions plus stables et parfois agréables, d’autant que les températures s’orienteront à la hausse pour repasser progressivement au-dessus des normales de saison.

Un risque orageux de plus en plus faible

De violentes pluies se sont abattues sur Lyon dans le Rhône le 23 juin 2021, en fin de journée. Des grêlons presque de la taille de balles de ping-pong ont frappé le sol rhodanien. La grêle est tombée vers 19h. Les pompiers ont effectué près de 150 interventions dans la soirée.

Lire aussi

Jeudi, des éclaircies souvent belles uniquement de la Bretagne à la mer du Nord et près de la Grande Bleue. Partout ailleurs, le ciel hésitera toujours entre nuages menaçants et éclaircies assez timides. Quelques averses pourront également se produire mais avec un très faible risque orageux, en rien comparable avec la situation du début de semaine. Le mercure gagnera un ou deux degrés par rapport à la veille avec notamment 22°C à Lille et Nantes, 24 à Paris et Toulouse et jusqu’à 30°C dans le sud-est, avec même des pointes à 32°C dans le département du Var.

Les conditions s’amélioreront plus franchement vendredi avec des éclaircies qui gagneront du terrain en direction des régions centrales, vers la Champagne, la Lorraine mais aussi jusqu’en Aquitaine. L’instabilité, quant à elle, régressera pour ne concerner que le flanc est du pays avec quelques ondées, ponctuées de coups de tonnerre uniquement sur les reliefs. Pas de changement pour le sud-est avec un soleil généreux tandis que des nuages menaçants s’inviteront entre la Bretagne et le Cotentin. La hausse des températures se confirmera avec la barre des 25°C, soit le seuil de chaleur, approché dans les régions de la moitié nord et ponctuellement dépassé au sud. 

Un week-end encore hésitant mais plus chaud

Selon les dernières prévisions, le week-end sera un peu plus partagé que prévu. Une petite dépression va en effet s’inviter sur le Proche Atlantique, apportant des nuages parfois menaçants. Ils concerneront uniquement le nord-ouest samedi avec quelques averses au programme. Les autres régions, à savoir une très large moitié est, bénéficieront d’un temps ensoleillé. La chaleur gagnera du terrain avec des pointes à 27-28°C au nord, comme à Paris ou Orléans et souvent autour de 30°C au sud, comme à Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou Avignon. 

Dimanche, l’indice de confiance est assez faible (2/5) car des incertitudes persistent sur l’évolution de la dépression atlantique. Pas de dégradation à priori avec un ciel hésitant entre nuages et éclaircies, le risque d’averses sera également faible. C’est donc une impression de beau temps qui dominera le plus souvent, d’autant que la chaleur se maintiendra avec souvent entre 23 et 28°C au nord et entre 26 et 32°C au sud. Le pourtour méditerranéen conservera pour sa part un ciel dégagé. 

Ce ciel variable devrait se maintenir en début de semaine prochaine et pour les derniers jours du mois de juin, avec des températures estivales au nord, comme au sud.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Pass sanitaire : "Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d'air", assure R. Bachelot sur LCI

Covid-19 : doit-on s'isoler si l'on est déclaré "cas contact" et pleinement vacciné ?

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, après l'or en aviron

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

VIDÉO - Pour rassurer, Olivier Véran vaccine devant les caméras sa collègue Olivia Grégoire, enceinte

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.