A Paris, on n’avait pas eu chaud aussi longtemps depuis 1947 !

A Paris, on n’avait pas eu chaud aussi longtemps depuis 1947 !
Météo

METEO - Ce lundi, la capitale a battu son record du nombre de jours de chaleur. Une série en cours d’ores et déjà historique. C'est aussi le cas dans d’autres villes qui ont, elles aussi, pulvérisé les statistiques.

Météo-France tient les comptes : lundi, Paris a battu son record du nombre de jours de chaleur. Depuis le début de l'année, la température maximale relevée a été supérieure ou égale à 25°C durant... 88 jours (pour information, la normale se situe à 49 jours, selon l'institut). De mémoire de météorologue, on n’avait pas vu un tel phénomène dans la capitale depuis 1947. 

 

La série en cours est tout simplement historique… sur une bonne partie du pays : Grenoble caracole en tête avec 122 jours de chaleur (l’ancien record de 120 jours remonte à 2003), suivi de Lyon (113) et Ambérieu (103). "La récurrence d’anticyclones est remarquable sur une large partie de l’Europe. Nous sommes dans la droite ligne du phénomène qui a été responsable de la sécheresse dans le nord de l’Europe, des incendies en Scandinavie cet été. La présence du typhon Mangkhut (qui a semé le chaos aux Philippines, à Hong Kong et en Chine, ndlr) et celle de l’anticyclone au-dessus de la France, met le pays ‘en flux de sud’. Cela signifie qu’il y a des remontées d’air chaud, venu du sud de la péninsule ibérique et du Maghreb”, nous explique François Gourand, météorologue à Météo-France. 

Evidemment, alors que l’Asie panse ses plaies après le passage du typhon et que les Etats-Unis écopent autant que possible les inondations causées par le passage de l’ex-ouragan Florence, la question du réchauffement climatique se pose. A Paris, à Orléans ou au Mans, "l’ancien record du nombre de jours de chaleur remonte à 1947, on ne parlait pas encore de réchauffement climatique, explique l’expert. Mais si on ne peut pas imputer cette situation exceptionnelle au seul réchauffement climatique, ce qui est certain, c’est qu’avec le dérèglement du climat, le nombre de jours de chaleur augmentera durant les prochaines décennies." 

Et dans les prochains jours, qu’en est-il ? ”Il y aura une petite baisse des températures à l’horizon du week-end mais il n’est pas impossible que la semaine prochaine, on reparte vers la chaleur… donc ce n’est peut-être pas fini pour le mois de septembre”, promet le prévisionniste.  

Les records en nombre de jours de chaleur

GRENOBLE : 122 jours (ancien record 120 jours en 2003), normale 95 jours

LYON : 113 jours (record égalé 113 jours en 2003), normale 76 jours

AMBÉRIEU : 108 jours (ancien record 103 jours en 2003), normale 69 jours

COGNAC : 103 jours (ancien record 99 jours en 2003), normale 71 jours

LIMOGES : 102 jours (ancien record 91 jours en 2003), normale 67 jours

DIJON : 97 jours (ancien record 96 jours en 2003), normale 56 jours

NEVERS : 90 jours (ancien record 86 jours en 2003), normale 54 jours

LE MANS : 89 jours (ancien record 83 jours en 1947), normale 52 jours

PARIS : 88 jours (ancien record 87 jours en 1947), normale 49 jours

ORLÉANS : 88 jours (ancien record 84 jours en 1947), normale 50 jours

TOURS : 85 jours (ancien record 82 jours en 1976), normale 51 jours

ROUEN : 57 jours (ancien record 55 jours en 1976), normale 26 jours

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent