Records d’ensoleillement battus en octobre : du jamais-vu depuis trente ans

météo : quel temps pour ce week-end de la Toussaint ?

SOLEIL - Cela ne vous aura probablement pas échappé : le soleil s’est montré particulièrement généreux ces dernières semaines, à tel point que de nombreux records d’ensoleillement ont été battus dans l’ouest et le centre du pays au cours du mois d'octobre… Mais désormais, place aux nuages et à la pluie !

Si vous avez un baromètre chez vous, alors vous aurez sans doute constaté que l’aiguille a indiqué « beau temps » quasiment tous les jours en octobre. Quelques exceptions sont toutefois à noter avec le premier week-end du mois qui a été particulièrement agité avec beaucoup de pluie, les 20 et 21 octobre également avec le passage de la tempête Aurore et pour finir, ce dernier week-end du mois qui voit revenir les perturbations atlantiques.  

 

Sinon, c’est bel et bien l’anticyclone qui a très largement dominé, depuis les Açores jusqu’à la Russie. Solidement installé, il a fait barrage aux perturbations et donc aux nuages, permettant ainsi au soleil de dominer assez facilement. Certains jours, il aura simplement fallu attendre quelques heures, le temps que la grisaille et les brouillards matinaux se dissipent. 

À l’inverse de l’hiver, le soleil est d’ailleurs encore suffisamment haut dans le ciel pour reprendre l’avantage rapidement, ce qui explique les nombreux records battus ces derniers jours.  

 

Du jamais-vu en octobre depuis plus de 30 ans

C’est entre la façade ouest et la Bourgogne, en passant par le Centre-Val de Loire où l’ensoleillement a été le plus remarquable. L’un des records les plus marquants a ainsi été enregistré à Nantes avec un total provisoire de 193h13 au 28 octobre, battant le précédent record de 170h13 établi en 2018. Une telle valeur était quasiment impossible à atteindre après un début de mois très agité. Le 2 octobre, le département de la Loire-Atlantique avait été placé pour la 1ère fois de son histoire en vigilance rouge pluie-inondation. Mais dès le lendemain, le soleil reprenait l’avantage et depuis, il n’y a pas eu un seul jour avec 0 minute de soleil !  

 

D’autres records ont été battus à Angers avec 185h43 (contre 176h48 en 2018), Bourges avec 191h07 (contre 181h26 en 2018), Châteauroux avec 188h (contre 181h26 en 1997), Dijon avec 185h42 (contre 176h38 en 2007) ou encore Nevers avec 185h46 (contre 176h59 en 2018). La barre symbolique des 200 heures de soleil a même été franchie à Biscarrosse avec 210h06, battant le précédent record de 198h41 en 2014 mais aussi à Cognac avec 201h59 ou encore à Poitiers avec 200h44, du jamais-vu depuis le début des relevés fiables en 1990. Les excédents atteignent dans ces villes +60 à +90% par rapport aux normales tandis que sur le reste du pays, ils sont plus modérés, de l’ordre de +30 à +50%. 

 

En Bretagne, davantage de soleil en octobre qu’en août !

Si les records sont rares en Bretagne, la situation est néanmoins très atypique. Alors que l’été a été moyennement ensoleillé, le contraste avec ce mois d’octobre est pour le moins saisissant ! La côte d’Emeraude s’apprête à battre son record avec un cumul provisoire de 163h au 28 octobre quand le record est de 164h31 en 2016. Ainsi, octobre fait quasiment aussi bien qu’août où le soleil a brillé à peine plus de 179 heures… Mais dans certaines villes, il a été plus présent au cours de ce 10ᵉ mois de l’année qu’en août ! Ce fut notamment le cas à Saint-Brieuc, en comptabilisant les quelques heures de soleil prévues ce week-end avec un total s’approchant de 160h contre 155h22 en août. Même chose à Brest avec une centaine d’heures de soleil depuis le 1er octobre contre à peine 89h en août… Il n’y a vraiment plus d’saison ! 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.