Températures polaires : à quand la fin de cette vague de froid ?

Températures polaires : à quand la fin de cette vague de froid ?

HIVER - C’est à partir de dimanche qu’une hausse des températures doit se mettre en place par l’ouest mais d’ici là, les valeurs resteront glaciales dans le nord et l’est du pays.

Il fait froid, voire même très froid. Avec des températures situées jusqu’à 12°C en dessous des normales de saison, les régions du nord et du nord-est sont concernées cette semaine par une masse d’air polaire venue directement de Sibérie. Accentué par la présence d’une couche de neige au sol, le froid est devenu glacial au cours de la nuit de mercredi à jeudi avec des valeurs sous abri généralement comprises entre -16 et -10°C en Alsace-Lorraine et jusqu’en région Centre-Val de Loire. Sous l’effet d’une bise de nord-est, la température ressentie est encore plus basse.

Toute l'info sur

Météo

Ressenti jusqu’à -20 en fin de semaine

Malgré une très légère hausse vendredi, les valeurs demeureront glaciales dans de nombreuses régions avec au réveil, des minimales comprises entre -10 et -6°C dans les Hauts-de-France, le Grand Est, le nord de Bourgogne-Franche-Comté mais aussi en Île-de-France et Normandie. Localement, là où les sols seront toujours enneigés, le mercure pourrait descendre encore plus bas. Avec une bise encore sensible, il faudra à nouveau enlever quelques degrés aux valeurs affichées par les thermomètres pour obtenir le ressenti, souvent compris entre -16 et -12. Ce jeudi matin, il atteignait même -20 dans l’Orléanais et le département des Vosges. En cours de journée, les maximales auront toujours autant de mal à progresser avec des valeurs demeurant négatives ou proches de 0°C dans une large moitié nord.

Peu d’évolution à attendre pour la journée de samedi avec une matinée glaciale dans un large quart nord-est. Les minimales pourraient même perdre un ou deux degrés par rapport à la veille avec -14°C attendus en Alsace, -8 à -10°C dans les Hauts-de-France et en Lorraine ou encore -5 à -7°C en région parisienne, en Sologne et jusqu’en Bourgogne. En cours d’après-midi, le froid résistera de la Normandie au Grand Est avec des maximales négatives alors que pendant ce temps, la douceur sera quasiment printanière dans le sud avec 16°C attendus au Pays Basque et dans le Roussillon.

Hausse des températures entre dimanche et lundi

La situation commencera à évoluer dimanche avec l’arrivée d’une masse d’air océanique par l’ouest, repoussant progressivement l’air polaire vers l’Europe centrale. Ainsi, le risque de gelées matinales disparaîtra entre la Bretagne, le Cotentin, le Pays-de-la-Loire et la Nouvelle-Aquitaine. Le gel restera marqué uniquement dans le Grand Est avec des pointes possibles à -6°C voire -8°C en Alsace. Dans l’après-midi, il n’y aura que près des frontières du nord-est où les maximales flirteront avec le 0°C sinon, partout ailleurs, elles seront en nette hausse avec même une douceur devenant remarquable dans le sud-ouest. La barre des 20°C sera même approchée sur le sud de l’Aquitaine ! 

Cette période particulièrement hivernale prendra fin lundi avec l’installation de cet air océanique dans les régions de l’est. Au lever du jour, le risque de gelées sera limité alors qu’il fera déjà plus de 10°C en Bretagne. L’après-midi, cette barre des 10°C sera franchie dans toute la moitié ouest avec des valeurs repassant au-dessus des normales de saison. Cette douceur s’homogénéisera et se généralisera au fil des jours pour nous accompagner toute la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter