Tempête, risque d’inondations, neige abondante : nouvelle alerte aux intempéries

Tempête, risque d’inondations, neige abondante : nouvelle alerte aux intempéries
Météo

MÉTÉO - La France, qui se situe au cœur d’un défilé de perturbations cette semaine, va connaître de nouvelles intempéries en fin de semaine, entre d’abondantes chutes de neige jusqu’à très basse altitude, des vents tempétueux dans le Sud-Ouest et des pluies intenses avec un risque d’inondations. Plusieurs départements sont ainsi placés en vigilance orange. Le point sur les dernières prévisions.

Des conditions météo maussades dominent depuis plusieurs jours et la situation ne va pas s’améliorer, bien au contraire… De nouvelles intempéries vont ainsi toucher plusieurs régions à partir de la nuit de jeudi à vendredi, sous l’influence d’une dépression positionnée sur les îles britanniques. Elle sera à l’origine d’une perturbation très active qui traversera le pays ces prochaines heures, apportant des cumuls pluies conséquents, en particulier à proximité de tous les reliefs où la neige tombera en abondance, parfois jusqu’à très basse altitude. Dans le même temps, une situation de tempête concernera le quart sud-ouest avec des rafales de vent dépassant largement les 100 km/h, y compris dans l’intérieur des terres.

Des rafales de vent entre 110 et 150 km/h

Concernant le vent, c’est en deuxième partie de nuit de samedi à dimanche que la situation se dégradera avec un net renforcement sur la façade atlantique, les rafales pouvant alors atteindre 110 à 120 km/h sur le littoral. En fin de nuit et durant la matinée de vendredi, ces vents violents se généraliseront à tout le quart sud-ouest avec des pointes entre 110 et 130 km/h sur le littoral aquitain et jusqu’aux îles charentaises, localement 140 km/h sur les caps exposés et entre 100 et 110 km/dans l’intérieur des entre les Pyrénées et le Massif Central, jusqu’à 120 km/h au sud de la Garonne. En montagne, le vent d’ouest sera également très turbulent et pourra souffler jusqu’à 150 km/h, ces mêmes valeurs pourront être relevées sur les caps et les reliefs corses qui seront touchés à leur tour dans l’après-midi.

Lire aussi

Cette tempête s’accompagnera également de grosses vagues sur le littoral atlantique, jusqu’à 8 mètres dans le golfe de Gascogne. La conjugaison de la pleine mer et d’un fort coefficient de marée la nuit prochaine (coef. de 86 lors de la pleine mer de 5h) au moment où les vents seront les plus violents engendrera une surcote sur le littoral de l’ordre de 50 à 70 cm avec un risque d’inondations côtières. Météo-France a d’ailleurs placé la façade atlantique, depuis les Pyrénées-Atlantiques jusqu’à la Charente-Maritime en vigilance orange vagues-submersion jusqu’à demain midi. 

Risques d’inondations, neige abondante en montagne

Parallèlement aux vents violents, les pluies s’annoncent abondantes jusqu’au week-end alors que les sols sont saturés après un mois de novembre historiquement pluvieux. C’est entre le sud des Landes, le Pays Basque, le Béarn et jusqu’aux Hautes-Pyrénées que la situation sera la plus surveillée et où le risque d’inondations sera le plus présents. Plusieurs cours d’eau ont été placés en vigilance orange par Vigicrues alors que les départements de Gironde, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées sont également en vigilance orange pluies et/ou inondation par Météo-France. Localement, il est attendu jusqu’à un mois de pluie en l’espace de 36 à 48 heures, soit entre 100 et 150 mm de pluie prévus en plaine et jusqu’à 200 mm sur le relief. La fonte nivale avec la remontée de la limite pluie-neige durant la journée de vendredi viendra alimenter encore un peu plus les cours d’eau de la région.

Les chutes de neige s’annoncent également abondantes en montagne avec le passage de la perturbation. Il est attendu plus d’un mètre de neige fraîche sur les sommets des Alpes et des Pyrénées. Sur le sud du Massif Central et l’arc alpin, la limite pluie-neige ne remontera réellement qu’à partir de samedi, d’ici là elle se situera entre 500 et 1200 mètres. Il faudra d’ailleurs être vigilant dans la nuit de jeudi à vendredi car un phénomène d’isothermie (abaissement de la limite pluie-neige lorsque les précipitations sont intenses) est attendu, la neige pouvant alors s’inviter jusqu’à très basse altitude (400 mètres) et perturbant les conditions de circulation dans ces secteurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent