Météo : un nouveau pic de chaleur attendu cette semaine, consultez les prévisions

Météo : un nouveau pic de chaleur attendu cette semaine, consultez les prévisions
Météo

PRÉVISIONS MÉTÉO - Alors que ce mois de juillet est marqué par un déficit de pluies exceptionnel à l’échelle nationale, c’est désormais la chaleur qui va faire parler d’elle avec deux pics de chaleur intense attendus cette semaine.

L'été (re)devient chaud ! Après un premier pic de chaleur observé à la fin du mois de juin, avec des pointes à 37-38°C dans le sud-ouest et dans l’arrière-pays méditerranéen, les températures avaient depuis retrouvé un niveau un peu plus normal avec un dégradé nord-sud assez classique. 

Ce week-end a été marqué, quant à lui, par une dégradation et une baisse sensible du mercure mais dès ce début de semaine, l’anticyclone sera de retour et avec lui, une masse d’air chaud d’origine subtropical envahira le sud du pays. Un pic de chaleur est ainsi survenu lundi, et un nouveau, plus généralisé, est prévu en fin de semaine. 

Entre 37 et 40°C du Sud-Ouest au Lyonnais

En dehors des côtes de la Manche où le ciel sera nuageux, ce lundi s’annonce ensoleillé sur tout le reste du territoire avec de rares nuages qui bourgeonneront sur les reliefs des Alpes et des Pyrénées. Après une matinée encore respirable avec une dizaine de degrés en Normandie, 16°C à Paris et Agen, 18°C à Lyon et Toulouse, 21°C à Marseille et 22°C à Perpignan, les thermomètres vont littéralement s’envoler l’après-midi. Pour la 1ère fois de l’été, la barre des 40°C pourra ainsi être atteinte dans le Tarn voire en Haute-Garonne, à la convergence des vents d’ouest soufflant depuis l’Aquitaine et du vent d’Autan arrivant des plaines languedociennes, qui viennent réchauffer encore un peu plus l’atmosphère de ce secteur. Si aucun record absolu ne sera battu, des records de chaleur pour un mois de juillet pourraient être approchés localement. 

Ailleurs, les valeurs atteindront 35°C à Tarbes et Mulhouse, 36°C à Montélimar, 37°C à Lyon et Grenoble, 38°C à Auch et Agen et 39°C à Toulouse et Montauban, soit jusqu’à 13°C au-dessus des normales de saison. Plus au nord et au nord-ouest, le mercure sera en nette hausse également mais restera situé un cran en dessous avec de 25 à 32°C en moyenne. 

En vidéo

Les prévisions météo du mardi 28 juillet 2020

Après un lundi où les températures se sont envolées, la chaleur sera moins forte ce mardi 28 juillet avec de 5 à 7°C de moins en 24h entre le sud-ouest et le nord-est. Elle restera forte en revanche dans le sud-est avec des pointes à 36°C en basse vallée du Rhône. 

Risque de canicule en fin de semaine ?

La pause du point de vue de la chaleur n’aura été que de courte durée car dès jeudi, une nouvelle bouffée d’air très chaud va envahir le pays, en étant cette fois plus généralisée qu’en début de semaine. Sous un soleil de plomb, le mercure dépassera les 30°C dans les régions centrales tandis que des pointes à 38-39°C concerneront le sud-ouest et la basse vallée du Rhône. Les nuits resteront en revanche respirables, sauf dans le quart sud-est où il ne fera pas moins de 22°C aux heures les moins chaudes. 

Avec une moyenne de 35°C au nord et de 38°C au sud, vendredi s’annonce comme la journée la plus chaude de la semaine. Des pointes à 33°C pourront être relevées localement jusque sur les plages de la Manche. Il fera 35°C en Île-de-France, 37°C à Nantes et Lyon et de 38 à 41°C entre le sud-ouest et les régions centrales. Localement, des pointes à 42°C seront possibles, avec de nouveaux records à la clé pour un mois de juillet. Samedi, le vent tournera à l’ouest et repoussera ainsi cette chaleur intense vers l’est avec encore entre 35 et 40°C de l’arrière-pays méditerranéen à la vallée du Rhône. Dans le même temps, l’atmosphère deviendra nettement plus respirable dans l’ouest avec de 25 à 30°C. 

Selon la durée exacte de cet épisode de chaleur, quelques départements pourraient être placés en vigilance canicule. Pour cela, il faut que les seuils définis par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire soient dépassés durant trois nuits et trois jours consécutifs, ce qui pourrait être le cas en vallée du Rhône. Cette situation demande encore à être affinée et sera à suivre de près... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent