Toiture arrachée, champs inondés... la tempête a lourdement frappé la Corse

Toiture arrachée, champs inondés... la tempête a lourdement frappé la Corse
Météo

Toute L'info sur

LE WE 20H

TEMPÊTE - Alors que la vigilance orange a été levée sur l'île de Beauté, l'heure est à constater les dégâts, très lourds, dans le sud de l'île, où se sont rendues les caméras de TF1.

Des ports inondés, des bateaux qui restent à quai... le passage de deux tempêtes successives a coupé la Corse du reste du continent et provoqué de gros dégâts, du fait de rafales dépassant parfois les 200 km/h, ces derniers jours. Dans la région de Propriano, les images tournées par TF1, par drone, montrent une forte crue, embrassant la souche des arbres et immergeant les routes et les champs.

Lire aussi

"Il y a de quoi perdre la raison"

A Ocana, plus au nord, mais toujours en Corse du Sud, c'est un chemin bétonné qui a été détruit par les intempéries et la montée du Prunelli, la rivière locale, a ravagé les abords d'une usine de fabrication de glaçons, l'eau s'engouffrant à l'intérieur du bâtiment. "Quand vous voyez ce spectacle, que vous avez travaillé toute votre vie pour faire quelque chose qui tienne la route, il y a de quoi perdre la raison", se désole le gérant de l'entreprise Toussaint Muselli.

A Ucciani, de nombreuses toitures ont été endommagées, dont celle de la mairie, décrit le maire LR Henri Franceschi, qui décrit "les grosses poutres soulevées par la tempête et parties une dizaine de mètres en contrebas de la commune". Il faut en effet descendre dans le jardin du boisin, réveillé en pleine nuit par le fracas. "Je me suis réveillé en pleine nuit, croyant que c'était mon propre toit qui s'arrachait", témoigne-t-il. Hagard, le maire se demande : "Il y a du avoir une tornade, un typhon, je sais pas comment on peut le qualifier".

"C'est fini, pour nous"

De lourds dégâts sont également à déplorer dans la banlieue d'Ajaccio où, par exemple, une pépinière a été détruite et les voitures d'une menuiserie, lourdement endommagées. Fataliste, son propriétaire ne voit pas l'avenir en rose : "C'est fini, pour nous. Ça va se reproduire, de toute façon. Dans six mois, dans un an..." Un autre renchérit : "Il n'y a plus rien, c'est un désastre".

L'urgence locale est de toute façon à désenclaver l'île. Les aérodromes et l'aéroport sont noyés et nécessitent de lourdes opérations de pompage. 


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 21/12/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 21 décembre 2019 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent