Orages : 3000 foyers toujours privés d'électricité dans le centre-est de la France

Orages : 3000 foyers toujours privés d'électricité dans le centre-est de la France

DÉGÂTS MATÉRIELS - Après les orages violents survenus jeudi, près de 12.500 personnes étaient privées d'électricité ce vendredi, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la soirée, les coupures ne concernaient plus que 3000 foyers.

Les habitants accusent le coup. Des orages, accompagnés de vents violents, ont entraîné dans un premier temps près de 50.000 coupures d’électricité au sein des foyers jeudi 12 août au soir, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. Des incidents de transport ont également été enregistrés, mais aucune victime n'est à déplorer.

"Les départements de la Loire, du Rhône et de l’Ain ont été touchés en début d’après-midi et en soirée par des orages accompagnés de vents violents, provoquant des dégâts sur le réseau de distribution d’électricité", a confirmé Enedis dans un communiqué. À 18h, selon le gestionnaire, contacté par LCI, 3000 personnes étaient encore privées de courant dans la soirée : 2000 clients dans le Rhône, 500 dans l'Ain et 500 dans la Loire.

Le retour progressif en schéma normal d’alimentation électrique est prévu dans le cours de la journée de samedi.

Reprise progressive de la circulation des trains

En provoquant des chutes d’arbres, dans ces départements, mais aussi en Saône-et-Loire, les violents orages ont perturbé la circulation des trains. Cinq lignes ont été particulièrement affectées : Saint-Etienne/Roanne, Saint-Etienne/Boën-sur-Lignon, Roanne/Lyon, Lyon/Bourg-en-Bresse et Lyon/Mâcon, a indiqué la SNCF.

Plusieurs dizaines d'agents sont aussitôt intervenus pour "dégager les trains immobilisés sur ces voies" afin de "permettre aux voyageurs d’atteindre leur destination" et des autocars de substitution ont été mis en place sur plusieurs axes.

En fin de soirée jeudi, la SNCF a ensuite précisé que "la circulation des trains ne reprendrait que progressivement au cours de la journée de vendredi sur les lignes Lyon/Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne/Roanne et Roanne Saint-Germain-des-Fossés".

L'Ardèche toujours en vigilance orange ce vendredi

À l'issue de ces intempéries, Météo-France a d'abord abaissé de 13 à 7 le nombre de départements en vigilance orange. L'agence avait prévu une "accalmie en deuxième partie de nuit de jeudi à vendredi". Alpes-de-Haute-Provence, Ardèche, Drôme (orages et canicule), Jura, Saône-et-Loire (orages), Alpes-Maritimes et Var (canicule) demeuraient toujours concernés vers 22 heures. Ce vendredi soir, seule l'Ardèche reste en alerte jaune aux orages.

Dans le même temps, toutefois, l'agence ajoute que 5 départements restent en vigilance orange en raison de la canicule : Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Var, Ardèche, et Drôme. 16 autres sont placés en vigilance jaune. 

Dans ces départements, "les températures minimales vendredi seront généralement de l'ordre de 19 à 22 degrés, soit 4 à 5 degrés au-dessus des normales de saison, et parfois encore plus hautes sur la Côte d'Azur, de l'ordre de 23 à 26 degrés", précise Météo-France. Quant aux températures maximales, elles seront souvent comprises entre 36 et 39 degrés, atteignant même 40 degrés en Provence. 

Lire aussi

"Ça devrait commencer à baisser un petit peu dans l'après-midi de dimanche", a cependant prédit dans un point presse Frédéric Nathan de Météo-France, assurant que cette canicule n'était "pas exceptionnelle comme ce qu'on a pu vivre en 2019".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.