Tornade ou trombe marine : quel est ce phénomène qui a touché Oléron mercredi ?

Une tornade a fait trois blessés légers et beaucoup de dégâts, notamment sur l'Île d'Oléron. Ce jeudi matin, les habitants étaient sur le pied de guerre et ont comme objectif de protéger les toitures avant les fortes pluies prévues cet après-midi.
Météo

MÉTÉO - Cet automne 2020 dont l’équinoxe s’est produit mardi après-midi, a débuté dans une ambiance très chaotique. Pluies, vents, fraîcheur, orages et même tornades sont au rendez-vous ! Mais quel est ce phénomène "tourbillonnaire" rare et particulièrement violent qui a touché Oléron mercredi ? Réponse dans cet article.

Des toitures endommagées, des caravanes renversées, des arbres arrachés, les dégâts provoqués par le passage d’une tornade sur l’île d’Oléron mercredi après-midi sont impressionnants. Au total, une quarantaine de maisons, un Ehpad, une crèche et un supermarché ont subi des dommages tandis que trois personnes ont été légèrement blessées. Phénomène imprévisible, les tornades se produisent essentiellement lors de situations orageuses.

Des vents parfois supérieurs à 300 km/h

Lorsqu'un vent froid et rapide d'altitude croise un vent chaud soufflant à proximité du sol, leur rencontre provoque la rotation horizontale de l'air. Si cette rencontre a lieu dans un nuage orageux, le cumulonimbus, alors le courant d'air chaud de l'orage soulève ce tube d'air en rotation et le dresse à la verticale. Cette colonne d'air s'étire progressivement vers le bas et finit par atteindre le sol, c'est alors que le phénomène est qualifié de tornade. Lorsqu’il ne touche pas le sol, on le qualifie seulement de tuba, à l’image de ce qui s’est passé ce jeudi en début d’après-midi à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. A l’inverse, si une tornade se produit au-dessus d'une étendue d'eau (océan, mer, lac...), elle sera qualifiée de trombe marine.

Lire aussi

Dans le cas de celle d’Oléron, c’est d’abord une trombe marine qui s’est formée au large de Fort Boyard. C’est uniquement lorsqu’elle a touché terre qu’elle a pu être qualifiée de tornade. D'une durée de quelques minutes, les tornades sont classées en 6 catégories sur l'échelle de Fujita, de EF0 pour une tornade de faible intensité à EF5 pour un phénomène d'intensité exceptionnelle avec des vents supérieurs à 300 km/h. Généralement, elle touche une zone de quelques centaines de mètres de large sur quelques kilomètres de long. 

Entre 40 et 50 tornades chaque année

En moyenne, entre 40 et 50 tornades se produisent chaque année en France. Avec le réchauffement climatique, ce nombre n’a pas augmenté. Toutefois, avec le développement des smartphones et des réseaux sociaux, celles qui passaient inaperçues autrefois sont aujourd’hui recensées. La grande majorité d'entre elles sont de faibles intensités (EF0 ou EF1) et de faible envergure. Les régions les plus concernées par ce phénomène local au pouvoir dévastateur s'étirent de la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, de la Vendée aux Charentes, du Roussillon au Languedoc et dans le Var. 

La dernière tornade majeure remonte à la soirée du 3 août 2008 et a ravagé plusieurs communes du Nord. Parmi lesquelles, Hautmont a été la plus touchée avec la mort de 3 habitants et des dégâts majeurs. Il s'agissait d'une tornade de catégorie EF4 avec des vents estimés à 300 km/h. Dans les prochains jours, la masse d’air va demeurer très instable. Ainsi, d’autres phénomènes tourbillonnaires pourront être ponctuellement observés, en particulier dans l’ouest et le sud du pays, sans atteindre toutefois la violence de celle d’Hautmont, fort heureusement…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent