Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C

Les prévisions météo du 9 mai 2021

CHALEUR - Après une semaine marquée par des passages pluvieux, du vent parfois fort et des températures bien fraîches pour la saison, une embellie estivale se dessine pour ce week-end avec du soleil et de la chaleur attendus sur quasiment tout le pays !

Après un mois d'avril exceptionnellement sec et ensoleillé, la situation a radicalement changé en cette première semaine de mai avec le retour d'un flux océanique, synonyme de pluies, de vents et de fraîcheur qui se succèdent ainsi sur les deux tiers nord. Mais grâce à une hausse temporaire de la pression atmosphérique ce week-end, une météo estivale va s'inviter avec la mise en place d'un flux de sud qui fera remonter très nettement les températures, au nord comme au sud. 

Un soleil généreux avant les 1ers orages dans l'ouest dimanche. 

Si la journée de vendredi était encore maussade et fraîche de l'Atlantique au centre-est, le temps sera radicalement différent ce week-end et dès samedi, avec un ciel dégagé dans les régions méridionales et plus largement au sud d'une ligne s'étirant de Nantes à Besançon, en passant par Orléans. Plus au nord, la météo sera plus changeante avec de belles éclaircies attendues du golfe du Morbihan jusqu'à l'Alsace tandis que quelques averses pourront se déclencher ailleurs, et notamment du Finistère à la Champagne. Il s'agira même de pluies continues des Flandres aux Ardennes avec un vent de sud-ouest assez fort en bord de Manche et sur le littoral de la mer du Nord, avec des rafales de l'ordre de 60 à 80 km/h. 

Dimanche, le soleil brillera sans l'ombre d'un nuage sur une large moitié est et jusqu'à la vallée de la Garonne. Plus à l'ouest, les nuages commenceront à se développer et à se multiplier dans une atmosphère devenant lourde et orageuse. En cours d'après-midi, quelques ondées, voire coups de tonnerre pourront ainsi se déclencher ici ou là, ne remettant pas encore en cause l'impression de beau temps. Quelques passages nuageux supplémentaires sont également attendus dans le golfe du Lion, apportés par un vent marin. De puissantes rafales de secteur sud concerneront également les cimes pyrénéennes et les vallées du centre-est avec des valeurs pouvant atteindre les 100 km/h. 

Plus de 30°C dans le quart sud-ouest

Après une matinée de samedi encore un peu fraîche dans le nord-est, le mercure progressera nettement l'après-midi pour repasser partout au-dessus des normales de saison. C'est dans le sud-ouest qu'il fera le plus chaud avec les premiers 30°C de l'année attendus à Bordeaux, Auch, Agen, Tarbes ou Bayonne. Il fera même jusqu'à 32°C entre les Landes et le Pays basque. La chaleur concernera plus largement tout le quart sud-ouest et même les vallées auvergnates avec de 27 à 29°C annoncés. Ailleurs, on parlera d'une douceur de fin de printemps avec 22°C à Paris et Strasbourg, 24 à Tours et Lyon ou encore 25°C à Poitiers et en basse vallée du Rhône.

Dimanche matin, la douceur sera déjà présente au réveil avec des minimales souvent comprises entre 12 et 18°C. Au Pays basque, un effet de foehn (vent de sud passant au-dessus des reliefs) maintiendra des valeurs particulièrement élevées en cours de nuit avec pas moins de 24 ou 25°C au petit matin ! L'après-midi, la chaleur gagnera le nord et l'est du pays avec 26°C dans le centre-est, 28°C prévus à Paris, en Alsace et vers le val de Loire et à nouveau des pointes à 32°C en Aquitaine.

Il faudra d'autant plus en profiter qu'une forte dégradation orageuse, la première de la saison, traversera le pays d'ouest en est lundi, n'épargnant d'ailleurs aucune région. Elle apportera à son passage de fortes pluies, des orages localement violents et de puissantes rafales. Elle provoquera également une baisse brutale du mercure, avec parfois plus de 10°C perdus en vingt-quatre heures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : 63 décès en 24 heures, la pression sur l'hôpital poursuit sa décrue

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Allocation adulte handicapé : seuls les revenus fiscaux déterminent son versement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.