La canicule sera-t-elle aussi forte que celle de juin ?

Météo

PRÉVISIONS MÉTÉO - Alors que Météo-France a d'ores et déjà placé 21 départements du sud-ouest et du centre-est en vigilance orange canicule, cette nouvelle période de fortes chaleurs s'annonce remarquable avec de nouveaux records attendus. Mais sera-t-elle plus marquée que celle de la fin juin ? Explications et comparaison avec le précédent épisode caniculaire.

Pour la deuxième fois en moins d'un mois, une période de canicule va toucher une grande partie du pays. Contrairement à l'épisode de la fin juin qui avait relativement épargné les régions au nord de la Loire, ce nouvel épisode sera plus homogène entre le nord et le sud. 

L'air très chaud venu de la péninsule ibérique (et non du Sahara comme la dernière fois) finira par s'étendre jusqu'aux Hauts-de-France entre mercredi et jeudi.

Voir aussi

Quelle sera la température maximale cette semaine ?

La barre des 40°C sera ponctuellement atteinte dès ce lundi dans l'intérieur du sud-ouest et en basse vallée du Rhône. Elle gagnera la vallée de la Loire mardi avant de se généraliser aux régions du nord et du nord-est entre mercredi et jeudi. Au cours de cet épisode, les niveaux historiques des 45 ou 46°C atteints le 28 juin entre le Languedoc et la Provence ne seront pas observés cette fois-ci. Les valeurs maximales pourront afficher 41 à 42°C, d'abord dans l'ouest et le centre-est puis vers le bassin parisien et le nord-est. Très localement, une pointe à 43°C n'est pas exclue dans l'intérieur de l'ouest au cours de la journée de mardi.  

Voir aussi

Combien de temps persisteront ces fortes chaleurs ?

Lors de l'épisode de la fin juin, Météo-France avait placé jusqu'à 80 départements en vigilance orange (et même rouge pour la première fois). Certains d'entre eux avaient été concernés par l'alerte pendant 10 jours consécutifs. Selon les derniers scénarios, la canicule qui débute ce lundi dans le sud-ouest prendra fin vendredi dans une large moitié ouest puis samedi dans les régions les plus à l'est. Comme lors du dernier épisode, les fortes chaleurs persisteront un peu plus longtemps dans le sud-est, jusqu'au week-end prochain inclus. Cette fois-ci, sa durée n'excédera donc pas 4 à 6 jours selon les régions.

Dans quelles régions des records seront-ils battus ?

Si elle s'annonce moins exceptionnelle que le précédent épisode de canicule, qui avait été inédit par sa précocité et son intensité, cette période de fortes chaleurs s'annonce néanmoins remarquable avec de nouveaux records de chaleur absolus attendus dans certaines régions. Ainsi, des villes comme Bordeaux, Agen, Angers, Lille, Bourges, Auxerre, Reims, Lyon ou encore Nancy devraient enregistrer une température jamais atteinte jusque-là. Avec 42°C prévus au plus chaud, des records datant de 1947 à Agen (41°C le 1er août 1947) et Angers (39,8°C à le 28 juillet 1947) seront probablement battus mardi. Même chose à Paris, où le thermomètre atteindra 41°C jeudi (précédent record : 40,4°C le 28 juillet 1947), une valeur jamais atteinte depuis le début des relevés en 1873 !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter