L’été n’a pas dit son dernier mot : ce dimanche, le mercure grimpe en flèche !

L’été n’a pas dit son dernier mot : ce dimanche, le mercure grimpe en flèche !

PRÉVISIONS - Alors que l’été météorologique a officiellement pris fin mardi dernier, le 31 août, il se poursuit sur le calendrier jusqu’au 22 septembre et fait un retour remarqué à partir de ce week-end et en début de semaine prochaine.

L’anticyclone, celui qui a tant brillé par son absence au cours des trois mois d’été, chercherait-il à se faire pardonner ? En tout cas, à partir de ce week-end, il va progressivement se décaler en direction de l’Europe centrale. Pendant ce temps, une dépression avancera lentement sur l’Atlantique, si bien qu’un flux de secteur sud va s’installer entre les deux et donc sur la France.

Résultat : à partir de dimanche, une masse d’air de plus en plus chaud va progressivement englober tout le pays avec des températures situées alors jusqu’à 10°C au-dessus des normales de saison, rien que ça.

Dimanche, le risque d’orages disparaît. Le matin, la grisaille et les nuages bas dominent sur une grande partie du territoire mais elle se disloque progressivement pour laisser place à un ciel souvent bien ensoleillé. Le soleil sera ainsi généreux sur tout le pays avec simplement quelques bourgeonnements nuageux possibles l’après-midi en montagne, allant localement jusqu’à l’averse sur les Alpes et la Corse, et encore le risque sera faible. 

La chaleur commencera à s’accentuer avec la barre des 30°C atteinte jusque dans les régions septentrionales, comme à Paris, Auxerre, Bourges ou Orléans. Plus au sud, elle sera souvent franchie avec des pointes à 32-33°C en Aquitaine, en Occitanie et en basse vallée du Rhône.

Mardi, journée la plus chaude avec de possibles records

L’été va s’affirmer en début de semaine prochaine avec un ciel toujours aussi dégagé dans la plupart des régions lundi, à peine voilé par quelques nuages élevés inoffensifs de la Bretagne au Pays Basque. Pendant ce temps, un vent marin apportera de plus en plus de nuages au fil des heures dans le golfe du Lion, ces entrées maritimes seront ainsi responsables d’un temps plus nuageux du Midi toulousain au delta du Rhône. La chaleur sera de plus en plus forte dans l’ouest et jusqu’aux régions centrales ainsi qu’en vallée du Rhône. Prévoyez dans ces régions de 32 à 35°C à l’ombre, avec des pointes à 36°C dans le département des Landes. Ailleurs, le mercure s’établira de 24 à 30°C.

Le pic de chaleur sera atteint au cours de la journée de mardi avec des pointes à 35°C ou plus attendues du piémont pyrénéen jusqu’aux portes de la Bretagne ! Du Gers aux Landes, des pics à 38°C seront même possibles avec à la clé, de possibles records de chaleur pour un mois de septembre… Ailleurs, la chaleur sera moins forte mais prévoyez tout de même de 25 à 32°C sous abri. Ces températures très élevées s’accompagneront d’un temps généreusement ensoleillé avec des nuages aux mêmes endroits que la veille, à savoir le golfe du Lion et la façade atlantique où une ondée n’est pas exclue en fin d’après-midi ou soirée. 

Vers une dégradation orageuse en fin de semaine

Cette parenthèse estivale va progressivement se refermer en milieu de semaine prochaine avec l’arrivée d’orages dans la moitié ouest mercredi. Ils feront baisser le mercure dans ces régions, perdant 5 à 8°C en 24h. Pendant ce temps, la météo restera au beau fixe partout ailleurs avec le pic de chaleur qui concernera cette fois les régions centrales et le bassin parisien, avec de 32 à 35°C attendus. Alors qu’il n’a pas fait plus de 33,3°C cet été à Paris (le 16 juin dernier), la capitale pourrait ainsi connaître sa journée la plus chaude de l’été ce mercredi 8 septembre !  

Ce temps instable et orageux se généralisera à tout le pays jeudi et vendredi, avec des températures qui retrouveront un niveau moins remarquable. Toutefois, les valeurs se maintiendront encore au-dessus des normales de saison avec souvent de 25 à 30°C et parfois plus dans le sud du pays. Cette année, l’été n’en fait décidément qu’à sa tête.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.