L’hiver 2019-2020 devient le plus chaud jamais enregistré en France

Météo du 28 février
Météo

Toute L'info sur

Météo des neiges

MÉTÉO - Alors que le printemps météorologique débute dimanche 1er mars, l’heure est au bilan pour l’hiver 2019-2020 qui décroche un nouveau triste record : celui du plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900.

Elle n’aura échappé à personne : la douceur a été ultra-dominante ces dernières semaines sur l’ensemble du territoire. Ainsi, selon les données de Météo-France, l’hiver météorologique 2019-2020, correspondant au trimestre décembre-janvier-février, est devenu l’hiver le plus chaud jamais enregistré en France depuis le début des mesures, soit depuis les années 1900. Avec une moyenne de températures nationale atteignant 8,1°C, elle dépasse de 2,7°C la normale établie sur la période 1981-2010. Cet hiver vient ainsi détrôner celui qui détenait jusqu’à présent la 1ère place, à savoir l’hiver 2015-2016 (+2,6°C). L’hiver 1989-1990 se positionne quant à lui sur la 3ème marche du podium avec une anomalie de +2°C par rapport à la normale. 

3 des 4 hivers les plus chauds depuis 2013

Cet hiver historiquement doux s’explique par la récurrence des flux d’ouest ou sud-ouest, apportant ainsi de la douceur océanique. Parfois même, lorsque le vent s’orientait au sud, de l’air d’origine subtropical a pu envahir le pays avec à la clé des pics de douceur, comme ce fut le cas au mois de février. Avec ce nouveau classement, on retrouve désormais 3 des 4 hivers les plus chauds au cours des 7 dernières années. Autre signal qui vient confirmer la douceur remarquable de ce trimestre : le nombre de jours de gel. À Paris, il y a eu que 8 matinées où les températures sont passées en dessous du 0°C contre 20 jours en moyenne, même constat à Bordeaux avec seulement 5 jours de gel contre une normale de 22 jours ou à Nantes avec 6 jours contre 24. En altitude aussi, les températures ont été exceptionnellement élevées. Ainsi, à Chamonix (1042 m), elles ne sont jamais descendues en dessous des -10°C, ce qui est du jamais vu depuis le début des relevés en 1935 alors que la moyenne sur les 3 mois d’hiver est de 24 fois ! Les stations de moyenne montagne ont également souffert de cette douceur avec un important manque de neige tout au long de la saison.

Dans le détail, le mois de décembre 2019 s’est classé au 5ème rang des mois de décembre les plus chauds avec une température moyenne nationale de 8,1°C, soit 2,4°C de plus que la normale. Ce mois a été marqué par un temps agité avec des pluies abondantes et plusieurs tempêtes, parmi lesquelles Daniel, Elsa ou encore Fabien. Moins de pluies et de tempêtes en janvier avec seulement le passage de Gloria mais également une grande douceur sur l’ensemble du mois qui est habituellement le plus froid de l’année. Il vient ainsi se classer au 8ème rang des mois de janvier les plus chauds avec une moyenne de 7,1°C, soit 2,2°C de plus que la normale climatique. 

Voir aussi

4 pics de douceur en février, autant de tempêtes

Le mois de février est, quant à lui, de loin le plus doux de l’hiver avec une moyenne supérieure à 9°C, c’est près de 3,5°C de plus que la normale. Pas moins de 4 pics de douceur record ont été enregistrés au cours du mois et avec à chaque fois une tempête. Le premier a eu lieu dès le 3 février au passage de la tempête Hervé avec des valeurs estivales dans le sud : 25°C à Pau, Dax et Perpignan et 27°C à Biarritz. Une semaine plus tard, le 10 et le 11, c’est la tempête Ciara qui a apporté une masse d’air exceptionnellement douce avec jusqu’à 26°C à Bastia et même près de 28°C à Alistro, un niveau jusque-là jamais atteint en Corse au cours de l’hiver ! Rebelote le 16 avec cette fois la tempête Dennis et les quelque 27°C relevés dans les Landes et dans une moindre mesure le 25 février dernier avec des pointes à plus de 25°C dans le Gard. Avec 25,1°C ce jour-là à Nîmes, jamais il n’avait fait aussi chaud en hiver dans la capitale du Gard depuis le début des relevés en 1922 ! 

Ailleurs en Europe, les températures ont également été anormalement élevées durant toute la saison hivernale. Plusieurs autres pays ont ainsi connu leur hiver le plus chaud, comme notamment la Suède ou la Finlande. À Moscou, la moyenne sur les 3 derniers mois est même légèrement positive, c’est tout simplement du jamais vu avec près de 6°C de plus qu’un hiver normal !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent