En avril, le soleil a davantage brillé en Bretagne qu’en Méditerranée !

Une belle journée s'annonce en Bretagne, de quoi rendre jaloux ceux qui vivent au bord de la Méditerranée. Depuis le début du printemps, c'est l'une des régions les plus ensoleillées.

MÉTÉO - Après le gel et la sécheresse, c’est l’ensoleillement qui, de manière plus anecdotique, présente une situation anormale en ce mois d’avril : il a ainsi été plus généreux en Bretagne... qu’en Corse ou sur la Côte d’Azur !

Qui a dit qu’il ne faisait pas (souvent) beau en Bretagne ? Les chiffres de l’ensoleillement donneront tort à ceux qui croient encore à cette idée reçue ! Avec quelque 267,7 heures de lumière cumulées entre le 1er et le 28 avril, la ville costarmoricaine de Saint-Cast-de-le-Guildo, située non loin du Cap Fréhel, affiche ainsi un excédent de plus de 40 %. Ce qui lui permet de prendre directement la deuxième place du classement des villes les plus ensoleillées de France en avril. Seule la station balnéaire de La Rochelle, en Charente-Maritime, réputée pour être l’une des plus ensoleillées de l’Atlantique, est devant avec un total provisoire de 269,3 heures. 

Le podium est complété par une deuxième ville de la côte d’Émeraude, mais en Ille-et-Vilaine cette fois : il s’agit de Dinard avec quelque 263, 5 heures de soleil au cours des 28 premiers jours du mois. La raison de ces cumuls remarquables ? Un anticyclone souvent positionné sur le nord de l’Atlantique ou entre les îles britanniques et la mer du Nord, bloquant ainsi les nuages sur le sud du pays ou le golfe de Gascogne. Par ailleurs, un vent de nord-est a régulièrement dominé près de la Manche, maintenant un ciel généralement dégagé sur le nord de la Bretagne.

 

Brest devant la Côte d’Azur et le pays Basque

Pendant ce temps, l’instabilité présente entre la Péninsule Ibérique et les régions méditerranéennes a empêché le soleil de briller largement des Pyrénées aux Alpes et jusqu’à la Corse, notamment en deuxième partie de mois. Ainsi, un déficit de l’ordre de 10 à 20 % est régulièrement observé. Parmi les villes du sud, c’est toutefois Marseille qui s’en sort le mieux avec un peu plus de 240 heures ensoleillées, soit un niveau normal pour un mois d’avril. D’autres sont un peu en dessous des normes, comme Montpellier, Toulon, Bastia, mais aussi Nice et Biarritz. 

Ainsi, Brest, officiellement deuxième ville la plus pluvieuse de France, a davantage vu le soleil en avril que la Côte d’Azur ou le pays Basque ! La métropole finistérienne enregistre un cumul de 228,5 heures contre 187,3 heures pour Nice et 204,8 heures pour Biarritz. Cette situation, déjà vécue au cours de la 1ère quinzaine de juillet 2019, se répète donc pour le plus grand plaisir des Bretons, mais devrait cesser ce week-end avec le retour des nuages et des averses, cette fois-ci, pour tout le monde. Sans exception.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.