Sécheresse : un printemps sec et déjà les premières restrictions d’eau

Sécheresse : un printemps sec et déjà les premières restrictions d’eau

MÉTÉO - Alors que les gelées matinales parfois fortes ont marqué la première quinzaine d’avril, c’est désormais le manque de pluie qui inquiète. Depuis le début du printemps, le déficit en eau dépasse largement les -50% avec même parfois des records et déjà les premières restrictions d’usage de l’eau…

Depuis le début du printemps, les cumuls de précipitations ont été remarquablement faibles entre l’Aquitaine et l’Occitanie avec seulement 5 à 10 jours de pluie comptabilisés par Météo-France. Pour l’heure, il s’agit du troisième printemps le plus sec depuis le début des relevés avec des déficits généralement compris entre -60 et -90 %. Il n’est ainsi tombé que 21 mm de pluie à Toulouse entre le 1er mars et le 25 avril, soit le deuxième plus faible cumul sur cette période derrière 1955. Même constat à Bordeaux et Dax avec 33 mm, à Agen avec 30 mm ou encore à Tarbes avec quelque 40 mm relevés. Les pluies prévues dans ces régions en ce milieu de semaine sont ainsi particulièrement bienvenues.

Si les déficits de pluie les plus marqués depuis le début du printemps sont observés dans les plaines du sud-ouest, les zones où le temps a été le plus sec depuis le 1er avril se localisent plus au nord. C’est ainsi dans les Vosges, en Côte-d’Or, dans le vignoble nantais, en Vendée ou encore sur la pointe bretonne que les précipitations se sont faites les plus rares au cours des 26 derniers jours. L’endroit le plus sec de France pour ce mois d’avril se situe, une fois n’est pas coutume, en Bretagne avec seulement 1 mm de pluie relevé sur l’île d’Ouessant. Le record de 1,6 mm datant d’un certain avril 1976 pourrait donc être battu...

Des restrictions d’eau dans 8 départements

Conséquence de ce manque de pluie devenant inquiétant, l'indice d'humidité des sols continue de baisser. Alors qu'il se situait à des niveaux records début février, il est désormais situé en moyenne 20 % en dessous de la normale, confirmant le début de l'installation d'une sécheresse de surface dite "agricole". 

Ainsi, déjà huit départements sont concernés par des arrêtés de restrictions d’usage de l’eau : il s’agit des Bouches-du-Rhône, de l’Ain, de la Loire-Atlantique, de la Vendée, des Deux-Sèvres, de la Charente-Maritime et de la Charente. D’ailleurs, le changement de situation a été radicale dans ces derniers départements et notamment dans le marais poitevin où les inondations étaient marquées en février, avec quelque 170 mm de pluie enregistrés sur les six premières semaines de l’année quand ce cumul est tombé à seulement 30 mm sur les dix semaines suivantes. Ou comment passer d’étendues d'eau à perte de vue à des sols secs et déjà craquelés. 

Des sols secs et une végétation qui commence sérieusement à manquer d’eau. À tel point que les premiers incendies de la saison se sont déjà produits dans certains départements, tels que la Gironde, l’Indre, le Lot ou les Bouches-du-Rhône. En début de mois, un incendie exceptionnellement violent pour la saison avait ainsi ravagé plus d'une centaine d'hectares dans le massif de Regagnas, nécessitant l'évacuation d'environ 200 habitants. Les prochaines semaines s’annoncent donc déterminantes : sans pluies régulières, la situation deviendra préoccupante dans de nombreuses régions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 13 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.