Tempête Aurore : plus aucun département ne figure en vigilance orange pour vent violent

Tempête Aurore : plus aucun département ne figure en vigilance orange pour vent violent

INTEMPÉRIES - Une perturbation pluvieuse et venteuse est attendue jeudi sur une bonne moitié nord du pays, selon Météo France qui a retiré l'ensemble des départements auparavant placés en vigilance orange pour "vents violents".

Le coup de vent qui balaie le nord de la France depuis mercredi après-midi a progressé vers l'est dans la nuit de mercredi à jeudi, amenant Météo France à placer en vigilance orange des départements. L'Ile-de-France a connu des rafales de plus en plus violentes, jusqu'à 153 km/h au sommet de la Tour Eiffel.

Ce jeudi matin vers 9h, plus aucun département n'est concernée par la vigilance orange de Météo France. Deux heures plus tôt, 13 départements étaient placés sous surveillance, de la Bretagne à l'Île-de-France. 

La tempête Aurore aura été "plus violente que prévu", selon notre journaliste météo, Guillaume Woznica, puisqu'elle

a franchi la barre des 100 km/h  dans une quarantaine de départements de la moitié nord, "avec des rafales atteignant 175 km/h sur la côte normande." 

Les rafales ont provoqué des dégâts difficiles à évaluer en cours de nuit. Des chutes d'arbres, notamment dans la région de Quimperlé (sud-Finistère) ont entraîné des coupures de routes. Des toitures se sont envolées par endroit, comme dans le secteur de Rostrenen (Côtes-d’Armor). Des coupures d'électricité ou des chutes au sol de lignes téléphoniques ont également été signalées. Vers minuit, la dépression "Aurore" était centrée au nord du Cotentin, a indiqué Météo France.

En vidéo

Tempête Aurore : les premiers dégâts dans le Finistère

Des rafales comprises entre 130 et 140 km/h

Dans son bulletin publié à 7h jeudi matin, Météo-France déclare que "la dépression "Aurore" s'est décalé vers les Pays-Bas en cette fin de nuit, produisant encore de forts vents d'ouest au nord de la Seine. Les vents les plus forts concernent à présent le sud Picardie et le nord de l'Île-de-France, avec des rafales de 90 à 110 km/h, en cours d'atténuation". Toujours dans le bulletin, Météo France précise avoir relevé au cours des 3 dernières heures : 175 km/h à Fécamp (76), 150 km/h au Cap de la Hève (76), 143 km/h à Granville (50), 122 km/h à Rouen (76) et 106 km/h à Caen (14).

Lire aussi

La dépression Aurore continue de se décaler vers l'est. Les fortes rafales actuellement observées sur la Haute-Normandie se décalent rapidement vers le sud Picardie et la région parisienne au cours des prochaines heures, puis atteignent Champagne-Ardennes et l'ouest lorrain en fin de nuit/ début de matinée, estime le bulletin Météo.

"Associée à la tempête Aurore, une vigilance jaune vagues-submersion est également balisée pour le Finistère, le Morbihan et la Seine-Maritime en raison d'une aggravation de l'état de mer et d'une surélévation du niveau de la mer (surcote) dans un contexte de vives-eaux (coefficient de marée de 90)", rappelle Météo France. Plusieurs ponts ont vu leur circulation limitée à certains types de véhicules comme le pont de Cheviré à Nantes, voire ont été totalement fermés, comme le viaduc de Calix dans l'agglomération de Caen.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : une "course contre la montre" est engagée contre le variant Omicron, prévient Ursula von der Leyen

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.