Tempête Barbara : 61.000 foyers privés d’électricité, des rafales jusqu’à 217 km/h et des records battus

Tempête Barbara : 61.000 foyers privés d’électricité, des rafales jusqu’à 217 km/h et des records battus

ALERTE MÉTÉO - La tempête Barbara a soufflé violemment au cours de la nuit de mardi à mercredi entre les Pyrénées et le Massif Central avec des rafales de vent dépassant les 200 km/h en montagne. Plusieurs records pour un mois d’octobre ont été battus alors que la vigilance orange a été levée ce mercredi matin.

Alors que les vents violents générés par la tempête Barbara faiblissent progressivement depuis le début de matinée ce mercredi, Météo-France a levé sa vigilance orange sur les 12 départements situés entre les Pyrénées et le centre-est. 

Après une nuit agitée, la dépression à l’origine de cet épisode de mauvais temps s’éloigne et se dirige désormais vers les îles britanniques. Ce mercredi après-midi, les bourrasques ne dépasseront plus 70 à 90 km/h dans ces régions voire localement un peu plus en montagne. 

Plus de 200 km/h dans les Pyrénées, 150 km/h dans les Massif Central

Conformément aux prévisions, les rafales de vent ont régulièrement dépassé les 100 km/h au cours de la nuit de mardi à mercredi. Elles ont même ponctuellement dépassé les 200 km/h sur les cimes pyrénéennes avec 212 km/h relevés au Pic du Midi (Hautes-Pyrénées, 2880 m) ou encore 217 km/h à Iraty (Pyrénées-Atlantiques, 1427 m). Des pointes à près de 150 km/h ont été aussi relevées sur l’est du Massif Central. Dans les plaines et les vallées, les vents ont également soufflé en tempête avec jusqu’à 120 km/h au Pays Basque et entre 100 et 110 km/h dans des villes comme Aurillac, Clermont-Ferrand, Lyon, Toulouse ou Pau.

Des records pour un mois d’octobre ont même été battus, comme à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) où une rafale à 139 km/h a été relevée (ancien record : 105 km/h le 18/10/2012), ce qui constitue pour cette station la deuxième valeur la plus élevée depuis le début des relevés en 1994, après les 147 km/h de la tempête Xynthia le 27 février 2010. Même constat à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques)  avec une bourrasque à 131 km/h (ancien record : 130 km/h le 04/10/2010) mais aussi au Puy-en-Velay (Haute-Loire) et à Mauriac (Cantal) avec une pointe à 116 km/h (anciens records respectifs : 108 km/h le 03/10/2006 et 103 km/h le 19/10/2012) ou encore à Aurillac (Cantal) avec une valeur de 110 km/h (ancien record : 101 km/h le 11/10/1993).

Nombreuses chutes d’arbres, le trafic SNCF perturbé

Si les dégâts semblaient être mineurs en début de matinée, les chutes d’arbres ont été nombreuses entre les Pyrénées et la vallée du Rhône en passant par le domaine de l’autan. Environ 76.000 foyers étaient ainsi privés d’électricité à 9h selon Enedis, principalement en Aquitaine, en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes. 

"Près de 1.000 salariés d'Enedis et d'entreprises partenaires ont été mobilisés dans les régions concernées par les intempéries pour établie au plus vite l'électricité", a indiqué Enedis à LCI. Ainsi, "à 13h", le nombre de clients privés d'électricité avait pu être ramené à "61.000". 

Par ailleurs, la SNCF indiquait dans la matinée des perturbations sur son réseau à la suite du passage de la tempête. 

Le trafic sur les lignes entre Toulouse et Brive, Toulouse et Agen, Aurillac et Brive, Lyon et Roanne et Roanne et Saint-Etienne était ainsi interrompu pour toute la matinée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : rouvrir les discothèques "serait de la folie"

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

Alexandra remporte "Koh-Lanta" : comment la Wonder Woman de l'Est a construit sa victoire

Lire et commenter